Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Début des observations sur la peine à infliger à l'auteur de l'attentat de Toronto

durée 11h46
13 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

TORONTO — Les audiences d'observations sur la peine ont commencé lundi matin dans l'affaire de l'attentat au véhicule bélier à Toronto en 2018.

Les survivants, les familles des victimes et les membres de la communauté touchés par cette tragédie feront des déclarations au tribunal, avant que la juge Anne Molloy ne décide de la peine à imposer au tueur.

Huit femmes et deux hommes sont morts le 23 avril 2018 lorsqu'un homme de 25 ans, qui se sentait sexuellement rejeté par les femmes et qui s'était radicalisé dans les bas-fonds d'internet, a délibérément conduit une camionnette de location sur un trottoir achalandé de la métropole, en début d'après-midi. Une autre femme est décédée plus de trois ans après, des suites de blessures subies ce jour-là.

Cette audience de détermination de la peine d'Alek Minassian pourrait durer plusieurs jours, car la juge Molloy entendra des dizaines de personnes touchées par l'attentat. 

À l'issue d'un procès devant juge seule, Minassian a été reconnu coupable l'an dernier de 10 chefs de meurtre au premier degré et de 16 chefs de tentative de meurtre. Un meurtre au premier degré entraîne automatiquement une peine d'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Plusieurs victimes et familles disaient se préparer à passer quelques jours éprouvants devant le tribunal, mais se sentaient prêtes à affronter ces émotions. Ce sera en fait leur première occasion de confronter le tueur en personne, après un procès tenu en visioconférence, pendant la pandémie.

Betty Forsyth, Ji Hun Kim, So He Chung, Geraldine Brady, Chul Min Kang, Anne Marie D'Amico, Munir Najjar, Dorothy Sewell, Andrea Bradden, ainsi que Beutis Renuka Amarasingha et Amaresh Tesfamariam sont morts des suites de cet attentat.

La Presse Canadienne