Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Décès de Loretta Rogers: l'impact sur le conseil et la fiducie de contrôle de Rogers

durée 16h37
13 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

Après le décès de la matriarche de la famille Rogers, ce week-end, un expert en gouvernance d'entreprise estime qu'il serait sage pour Rogers Communications d'attendre la conclusion de son accord de 26 milliards $ avec Shaw Communications avant de décider qui héritera des responsabilités de Loretta Rogers au sein de la société. 

Richard LeBlanc, professeur de gouvernance et de droit à l'Université York, estime que l'entreprise devrait adopter une approche «réfléchie» lorsqu'elle décidera de la façon dont elle entend pourvoir les sièges de Loretta Rogers au conseil d'administration de l'entreprise et au comité consultatif de la Fiducie de contrôle Rogers. 

Selon M. Leblanc, l'entreprise voudra probablement éviter un autre conflit de gouvernance publique semblable à la lutte de pouvoir familiale très dramatique qui s'est déroulée l'année dernière. 

L'expert souligne que les deux postes seront probablement occupés par la même personne, qui pourrait être un administrateur indépendant sans lien avec la famille ou un membre de la famille qui a la confiance des deux factions du clan Rogers. 

La Fiducie de contrôle Rogers, qui se compose en grande partie de membres de la famille Rogers, est une entité qui détient le contrôle des voix de la société et décide de la composition du conseil d'administration de l'entreprise. 

Loretta Rogers était la veuve du fondateur de la société, Ted Rogers, décédé en 2008. 


Entreprise dans cette dépêche: (TSX:RCI.B, TSX:SJR.B) 

La Presse Canadienne