Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Énergies propres: partenariat «historique» entre Hydro-Québec et les Inuit

durée 10h12
6 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Des énergies renouvelables, produites notamment par des éoliennes, permettront aux Inuit de se libérer des combustibles fossiles, grâce à un partenariat entre Hydro-Québec et les Énergies Tarquti.

Ce partenariat, qualifié «d'historique» par les deux parties, a été annoncé lundi matin à la Maison du développement durable à Montréal.

Plusieurs communautés du Nunavik utilisent encore principalement du diesel, produit par Hydro-Québec, pour s'alimenter en électricité, mais ce nouveau partenariat permettra aux Inuit du Nunavik de créer «leurs propres projets d’énergie renouvelable respectueux de l’environnement et des valeurs des Nunavimmiut», selon le communiqué de presse émis par la société d'État et Énergies Tarquti.

«Cet accord est la preuve tangible de notre volonté d’accompagner les communautés autochtones qui souhaitent prendre en charge leurs projets de développement. Nous leur offrirons notre soutien et notre expertise tout au long du parcours», a déclaré Sophie Brochu, présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, présente lors de l'annonce.

Mary Johannes, présidente d’Ilagiisaq, qui est l'un des actionnaires de Tarquti, a indiqué « qu'il ne fait aucun doute que l’ouverture et la volonté d’écoute d’Hydro-Québec ont joué un rôle majeur dans la conclusion de cette entente historique».

Hydro-Québec souhaite convertir ses réseaux autonomes à un approvisionnement renouvelable à 80 % d'ici 2030.

Actuellement, Hydro-Québec exploite une vingtaine de centrales thermiques pour fournir de l'électricité aux communautés éloignées, qui ne peuvent être raccordées au réseau principal. Ces centrales représentent moins de 1 % de la production d’Hydro-Québec, mais elles sont responsables d’environ 43 % de ses émissions de gaz à effet de serre.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne