Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Frank Gore signe un contrat d'un jour et se retire avec les 49ers

durée 19h59
2 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

SANTA CLARA, Calif. — Frank Gore a signé un contrat d'une journée avec les 49ers de San Francisco, annonçant ensuite sa retraite de la NFL.

Il a passé les 10 premières années de sa carrière de 16 ans avec les 49ers, devenant l'un des demis offensifs les plus productifs de l'histoire de la ligue.

Gore a rejoint les Niners comme choix de troisième tour en 2005.

Il a surmonté des déchirures ligamentaires aux deux genoux avec l'Université de Miami.

Dans la NFL, Gore a tout de même récolté au moins 500 verges de courses lors de 16 saisons, un record. 

Il a obtenu au moins 1000 verges au sol lors de neuf campagnes.

«Une des premières choses que j'ai dites aux 49ers quand ils m'ont repêché, c'est qu'ils ont choisi le bon gars, a déclaré Gore, dans un communiqué publié par l'équipe. 

«Je ne voulais pas être défini par des blessures, et je savais que j'allais devoir travailler plus fort que beaucoup de gars pour atteindre mes buts.

«Après 10 ans avec San Francisco et 16 ans dans la NFL, je peux dire avec assurance que j'ai tout donné au football.»

Gore a établi un record des 49ers avec 11 073 verges au sol, terminant sa carrière avec un total de 16 000. 

Il a aussi joué pour Indianapolis, Miami, Buffalo et les Jets de New York.

Gore a joué pour la dernière fois en 2020 avec les Jets. 

Il a atteint le top 3 des porteurs de ballon de l'histoire, derrière Emmitt Smith et Walter Payton.

Gore a accumulé 81 touchés au sol. Il a aussi capté 484 passes pour 3985 verges, inscrivant 18 touchés de cette façon.

En neuf matches d'après-saison, Gore a récolté 668 verges de courses, dont cinq touchés.

«Frank a relevé plusieurs défis et est devenu l'un des plus grands joueurs de l'histoire, a déclaré le propriétaire des 49ers, Jed York. 

«Son courage, sa ténacité et son dévouement à l'excellence lui ont valu le respect des entraîneurs, des coéquipiers et des adversaires.»

Josh Dubow, The Associated Press