Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Jolin-Barrette à Paris: l'Académie française veut tout savoir de la loi 96

durée 15h03
14 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

QUÉBEC — Les immortels veulent tout savoir de la loi 96, qui offre depuis peu un nouvel encadrement linguistique au Québec.

Dans les prochains jours, le ministre de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, s'envole vers Paris où il sera reçu en tant qu'orateur invité à l'Académie française, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne mardi.

Il est exceptionnel de voir qu'un élu qui n'est ni chef de gouvernement, ni chef d'État reçoive l'honneur d'être invité à s'adresser ainsi aux membres de l'auguste assemblée, qui réunit l'élite de la littérature d'expression française.

Le ministre Jolin-Barrette prendra la parole sous la célèbre coupole du quai de Conti le jeudi 23 juin, devant un parterre d'académiciens et de 150 invités venus apprendre de quoi sera faite la nouvelle mouture de la Charte de la langue française, ou loi 101, adoptée en 1977 par le gouvernement de René Lévesque et revue par le gouvernement Legault cette année.

M. Jolin-Barrette en profitera pour expliquer sa démarche politique et nationaliste, à savoir comment le Québec entend s'y prendre pour mieux protéger la langue française et assurer sa pérennité, en intervenant sur différents leviers.

Au cours de sa brève mission en France, il prévoit aussi faire quelques rencontres avec des dignitaires, en tant que ministre de la Justice.

L'Académie française a été fondée en 1634 et compte 40 membres, dont l'écrivain québécois Dany Laferrière. 

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne