Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Joshua Roy est passé par toute la gamme des émotions depuis l'élimination du Phoenix

durée 13h43
1 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — L’attaquant Joshua Roy est passé par toute la gamme des émotions ces derniers jours.

Le Québécois âgé de 18 ans a signé un contrat d’essai amateur avec le Rocket de Laval, quelques heures seulement après que sa saison se soit terminée abruptement dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec à la suite de l’élimination du Phoenix de Sherbrooke en demi-finale contre les Islanders de Charlottetown.

«Je ne m'en attendais pas. J'ai appris la nouvelle après le match de lundi, quand nous avons été éliminés, puis au moins c'était une bonne nouvelle. On venait de perdre, donc j'étais triste, mais en apprenant ça tout a changé», a-t-il dit.

Choix de cinquième ronde des Canadiens – 150e au total – en 2021, Roy a connu une saison exceptionnelle en inscrivant 51 buts et récoltant 68 passes en 66 matchs. Il a ajouté 8 buts et 15 aides en 11 rencontres en séries éliminatoires.

Le jeune homme est d'ailleurs revenu sur sa dernière campagne, qui avait commencé avec sa participation au camp d'entraînement du Tricolore l'automne dernier.

«Ç'a été un super bon développement, tout au long de l'année. Ç'a super bien été — mon entraîneur (chez le Phoenix) Stéphane Julien m'a aidé là-dedans —, donc je suis content», a-t-il simplement dit.

En 161 matchs dans le circuit Courteau, Roy a marqué 89 buts et ajouté 109 mentions d'assistance pour 198 points.

Roy se joindra donc au Rocket, qui rendra visite aux Thunderbirds à compter de samedi. Le deuxième match sera disputé 24 heures plus tard. Une expérience qui pourrait lui servir pour la suite de sa carrière professionnelle.

«C'est beaucoup de bons bagages tout ça. Je veux voir les plus vieux à l'oeuvre en séries éliminatoires, voir comment ils se comportent hors-glace. Ça va juste être du positif pour moi d'être ici», a-t-il admis.

La série se transportera ensuite à Laval pour les trois matchs suivants, les 8, 10 et 11 juin. Si nécessaires, les matchs nos 6 et 7 seraient disputés les 13 et 15 juin, à Springfield. Même s'il ne se fait pas trop d'attentes, Roy a admis qu'il aimerait bientôt enfiler l'uniforme du Rocket.

«C'est certain que je vais être prêt, si jamais (l'entraîneur-chef du Rocket) Jean-François Houle me demande d'embarquer», a-t-il confié, en précisant qu'il s'entraînera avec l'équipe pendant la série finale de l'Est.

La Presse Canadienne