Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Kylie Masse est motivée pour la finale du 100 mètres dos aux Mondiaux

durée 16h57
19 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

BUDAPEST, Hongrie — La nageuse canadienne Kylie Masse cherchera à signer un troisième titre mondial consécutif au 100 mètres dos, lundi.

L'Ontarienne de 26 ans a présenté le deuxième meilleur temps des préliminaires et des demi-finales, dimanche, à Budapest.

L'Américaine Regan Smith a été la plus rapide grâce à un chrono de 57,65 secondes.

Masse, une double médaillée d'argent à l'épreuve de dos aux Jeux olympiques de Tokyo, l'été dernier, avait un rythme digne du record du monde à mi-chemin lors des demi-finales et elle a nagé la distance en 58,57 secondes.

«Je suis heureuse de passer à la finale, mais je ne m'attendais pas à sortir aussi vite, a affirmé Masse. Ce n'était pas nécessairement ce que je prévoyais faire dans cette course. Je vais voir ce que je peux améliorer. Ce sera une finale relevée, comme d'habitude. J'ai hâte de faire face à ce défi.»

Masse a remporté la médaille d'or au 100 mètres dos aux Championnats du monde de 2017 et de 2019. 

La Montréalaise Marie-Sophie Harvey a pris le huitième rang de l'épreuve individuelle féminine du 200 mètres quatre nages. 

«Je ne peux pas vraiment être en colère parce que c'était ma première finale aux Mondiaux, a expliqué la nageuse de 22 ans. C'était un pas dans la bonne direction, mais ce n'est pas ce que je visais comme temps et comme position.»

Le Canada a ouvert cette compétition bisannuelle avec une paire de médailles d'argent, samedi. 

Summer McIntosh a terminé deuxième derrière l'Américaine Katie Ledecky lors du 400 mètres style libre. L'équipe canadienne du 4 x 100 mètres style libre, menée par Penny Oleksiak, a aussi gagné l'argent.

Les Mondiaux se déroulent jusqu'au 3 juillet, avec des courses en eau libre après la compétition en piscine.

Le Canada a totalisé huit médailles dans la piscine (deux d'or et six de bronze) plus une de bronze en eau libre lors des derniers Mondiaux, tenus en 2019 à Gwangju, en Corée du Sud.

La Presse Canadienne