Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'avenir de Kane et Smith est incertain avec les Oilers, après une saison prometteuse

durée 18h33
7 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

EDMONTON — Seul le temps dira si l'attaquant Evander Kane et le gardien de but Mike Smith enfileront de nouveau le chandail bleu et orange lors du camp d'entraînement automnal des Oilers d'Edmonton. 

Les deux joueurs n'ont offert aucun indice sur leur avenir avec l'équipe lorsqu'ils ont rencontré les membres des médias jeudi au Rogers Place, au lendemain de la défaite confirmant du balayage de la série par l'Avalanche du Colorado en finale de l'Association Ouest.

La destination de Kane en 2022-23 est un sujet de conversation incontournable dans les bars et sur les ondes de la radio d'Edmonton, en attendant l'ouverture du marché des joueurs autonomes dans la LNH à la mi-juillet. Kane s'est joint aux Oilers après que les Sharks de San Jose eurent résilié son contrat, et il a accepté l'offre du club albertain jusqu'à la fin de la présente campagne. 

Il a inscrit 22 buts en 43 matchs de saison régulière, et mène toujours la colonne des marqueurs en séries éliminatoires, avec 13 réussites. Kane est un véritable attaquant de puissance, qui n'a pas peur d'appliquer une percutante mise en échec ou de déranger l'adversaire après le sifflet. 

«Ç'a très bien été, mieux que j'avais anticipé, pour être franc», a dit Kane au sujet de son séjour avec les Oilers.

Mais il est demeuré très vague sur son avenir. 

«Je suis de retour dans une situation très semblable, mais aussi très différente, de celle que j'ai vécue il y a quelques mois, a mentionné Kane. J'ai eu l'opportunité de choisir ma destination, et Edmonton voulait obtenir mes services, et je voulais me joindre à eux. Quand j'ai analysé la situation, je me suis dit qu'ils comptaient sur deux des meilleurs joueurs au monde (Connor McDavid et Leon Draisaitl), qu'ils voulaient gagner dès maintenant, et qu'ils allaient tenter de le faire. Je me suis joint à eux, car j'avais une belle opportunité de gagner. Et je suis content de dire que nous avons obtenu un certain succès.  

«Mais, pour l'avenir, beaucoup de variables entrent en ligne de compte, et je suis très satisfait de mon séjour ici et j'ai trouvé les partisans formidables. C'est probablement la meilleure organisation pour laquelle j'ai joué. Je n'ai rien à redire. Comme tout le monde ici, j'ai hâte de voir comment les choses vont évoluer.»

Kane a souligné que plusieurs «variables» allaient influer sur sa décision. Parmi celles-ci se trouve le grief déposé contre les Sharks au sujet de sa résiliation de contrat qui n'est toujours pas réglé. Son accession au marché des joueurs autonomes n'est donc pas aussi claire que pour d'autres joueurs à l'approche du mois de juillet.  

Draisaitl a cependant assuré que ses coéquipiers et lui veulent revoir Kane. 

«Premièrement, nous sommes très contents de la façon dont il s'est greffé à notre équipe et ce qu'il lui a apporté, sur la patinoire, a évoqué l'Allemand qui a conclu les séries éliminatoires avec 32 points en 16 rencontres. Et, à l'extérieur de la glace, il était formidable et très agréable avec les autres joueurs. Il plaçait les intérêts de l'équipe avant les siens. Il nous a vraiment aidés. Nous aimerions qu'il soit de retour; je ne peux en dire davantage.»

Smith est une autre variable de l'équation. Le gardien a présenté une moyenne de buts alloués de 3,37 avec un taux d'efficacité de 91,3 % en séries éliminatoires. Il a cependant été erratique par moments, dont lors du match no 1 — des festivals offensifs — des séries contre les Flames de Calgary et l'Avalanche. Il a aussi concédé trois buts en moins de six minutes en troisième période du match no 4 contre l'Avalanche, qui s'est soldé 6-5 en prolongation en faveur du Colorado.

Le vétéran âgé de 40 ans a admis qu'il avait connu une saison difficile, puisqu'il a dû composer avec de nombreuses blessures. 

Reviendra-t-il pour écouler la dernière année de son contrat, ou annoncera-t-il sa retraite? Smith a dit qu'il doit y réfléchir. 

«C'est difficile de savoir où je serai dans deux jours, donc imaginez dans quatre mois, a évoqué Smith. J'ai beaucoup de choses à régler, mentalement et physiquement.»

Le contrat du gardien réserviste Mikko Koskinen est sur le point de se terminer. Stuart Skinner semble être le gardien d'avenir des Oilers. Cependant, si Smith accroche ses jambières, alors le directeur général des Oilers Ken Holland pourrait être tenté d'explorer le marché des joueurs autonomes. 

Bref, l'équation est encore loin d'être résolue à Edmonton en vue de la prochaine saison. 

Steven Sandor, La Presse Canadienne