Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La F1 pourrait retourner en Afrique du Sud dès 2023 selon une source

durée 09h47
13 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

LE CAP, Afrique du Sud — Le patron de la Formule 1, Stefano Domenicali, est arrivé en Afrique du Sud, lundi, pour discuter de la présentation d'une course dans ce pays dès l'année prochaine, selon une personne au courant du dossier.

Domenicali devrait rencontrer des représentants du circuit de Kyalami près de Johannesburg dans le but de parvenir à une entente pour qu'une course sud-africaine soit ajoutée au calendrier 2023. Aucun accord final n'a encore été conclu, a précisé la personne, mais le plan était d'avoir un Grand Prix d'Afrique du Sud l'année prochaine.

La personne a parlé sous le couvert de l'anonymat, car les détails du voyage de Domenicali n'ont pas été annoncés publiquement. Domenicali s'est rendu en Afrique du Sud après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, dimanche.

L'Afrique du Sud a accueilli pour la dernière fois une course de F1 en 1993. L'Afrique est le seul continent en dehors de l'Antarctique à ne pas avoir de course au calendrier actuel.

Si l'Afrique du Sud est ajoutée, ce serait la deuxième nouvelle course pour 2023, Las Vegas étant déjà prête à se joindre l'année prochaine.

Le Grand Prix d'Afrique du Sud a eu lieu pendant 25 ans de 1960 à 1985 — principalement à Kyalami — avant que la F1 ne quitte l'Afrique du Sud à cause du régime d'apartheid. Il est revenu pour deux courses à Kyalami en 1992 et 1993 après la sortie de prison de Nelson Mandela.

Un retour en Afrique du Sud est sur le radar de la F1 depuis un certain temps, et un consortium sud-africain a tenté d'organiser une course sur un circuit routier au Cap il y a 10 ans. Kyalami est considéré comme un pari beaucoup plus certain pour la F1 en raison de son historique d'accueil du Grand Prix d'Afrique du Sud.

Gerald Imray, The Associated Press