Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le comédien Pierre-Luc Brillant candidat du PQ dans Rosemont

durée 10h00
11 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

QUÉBEC — Le comédien et musicien Pierre-Luc Brillant sera candidat du Parti québécois (PQ) dans Rosemont, à Montréal, aux élections du 3 octobre, a appris La Presse Canadienne.

Il affrontera le député sortant de Québec solidaire, Vincent Marissal. 

Rosemont a été longtemps un bastion du PQ, jusqu'à ce que M. Marissal déloge le chef péquiste Jean-François Lisée aux élections générales en 2018. 

Né en 1978, Pierre-Luc Brillant a commencé  sa carrière à l'écran dès son jeune âge. Il a joué dans plusieurs films, notamment «Tirelire, Combine et compagnie»,  «C.R.A.Z.Y.», «La Disparition des lucioles», et «Pas d'chicane dans ma cabane», un film qui vient de prendre l'affiche. 

Il a aussi eu de nombreux rôles au petit écran, que ce soit dans «Plan B», «Nos Étés», «L'Échappée», «La Galère», «District 31», etc. 

M. Brillant est le conjoint de la comédienne Isabelle Blais. 

M. Brillant ne serait pas le premier comédien à siéger pour le PQ s'il est élu. Pierre Curzi a été député péquiste de Borduas de 2007 à 2011, avant de siéger comme indépendant. En outre, en 2014, la comédienne et metteure en scène Lorraine Pintal avait porté les couleurs du PQ dans Verdun, mais n'avait pas été élue. 

Avec l'annonce de cette nouvelle candidature, le PQ termine une semaine de turbulences qui marque aussi la fin des travaux parlementaires à l'Assemblée nationale. 

Mardi, François Legault présentait son candidat dans Lévis, Bernard Drainville, un ancien ministre péquiste maintenant converti à la Coalition avenir Québec, ce qui a relancé les questionnements sur l'avenir du PQ.

Des vétérans du caucus péquiste terminent leur carrière politique. Les députés Sylvain Gaudreault, dans Jonquière, Véronique Hivon, dans Joliette, et Lorraine Richard, dans Duplessis, ont fait savoir qu'ils n'allaient pas se représenter. 

Dans l'équipe actuelle, seuls Pascal Bérubé, dans Matane-Matapédia, Joël Arseneau, dans Îles-de-la-Madeleine, et Méganne Perry-Mélançon, dans Gaspé, ont annoncé qu'ils brigueront les suffrages au scrutin du 3 octobre. Martin Ouellet, dans René-Lévesque, doit faire connaître sa décision très prochainement.

En 2018, M. Marissal avait été élu avec 35 % des voix dans Rosemont, une avance de 2500 votes sur Jean-François Lisée, qui récoltait 28 % des suffrages.   

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne