Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le PLQ recrute l'humoriste Mathieu Gratton pour le représenter dans Laporte

durée 10h49
7 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

QUÉBEC — Le Parti libéral du Québec (PLQ) mise sur un humoriste pour conserver dans son giron la circonscription de Laporte, sur la Rive-Sud de Montréal, lors du scrutin du 3 octobre.

Ancienne forteresse libérale, Laporte pourrait cependant, cette fois-ci, basculer dans le camp de la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault, si on se fie à divers sondages.

Mathieu Gratton tentera de succéder à Nicole Ménard dans cette circonscription, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne mardi. L'annonce officielle de sa candidature sera faite mercredi. Il n'y aura pas d'investiture dans Laporte.

Âgé de la quarantaine, Mathieu Gratton est un nouveau venu en politique. Son ex-conjointe, la comédienne et animatrice de télévision Patricia Paquin, et lui sont les parents d'un jeune homme autiste, aujourd'hui âgé dans la vingtaine. M. Gratton se lance en politique notamment pour défendre la cause et les droits des personnes autistes.

Dans le passé, il a formé un duo d'humoristes, «Crampe en masse», avec Ghislain Dufresne. En 2000, le gala des Olivier lui avait décerné le prix de «Découverte de l'année».

Dans Laporte, une circonscription qui regroupe une partie de Longueuil et Saint-Lambert, la popularité du PLQ est à la baisse. En 2014, Mme Ménard avait récolté une confortable majorité de 7803 voix, accaparant 47 % du vote, une majorité qui a fondu à 2479 voix en 2018. Le PLQ avait reçu 35 % du vote, contre 28 % pour la CAQ, lors de la dernière élection générale. Selon le site de projections électorales Qc125, qui cumule et analyse les sondages, Laporte pourrait bien porter les couleurs de la CAQ cet automne.    

La CAQ a choisi d'y présenter Isabelle Poulet, anciennement conseillère municipale à Sainte-Julie et membre du conseil d'administration de Moisson Rive-Sud.

Ancienne vice-présidente de la Banque de Montréal, Nicole Ménard s'est fait élire pour la première fois en 2007 et a été réélue sans problème par la suite. Elle a été ministre du Tourisme dans le cabinet Charest, whip en chef et présidente du caucus dans le cabinet Couillard. L'ex-ministre a choisi de ne pas solliciter un sixième mandat. Elle fait partie des 13 députés libéraux ayant décidé de ne pas poursuivre leur carrière politique. 

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne