Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Legault ouvert à créer une certification au féminin pour les produits québécois

durée 13h11
14 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — François Legault s'est montré ouvert «à étiqueter» les produits fabriqués par des entreprises détenues par des femmes au Québec pour mieux les identifier auprès des consommateurs. 

Le premier ministre a fait la promesse de se pencher sur cette idée devant un parterre de plusieurs dizaines d'entrepreneures réunies à l'hôtel Marriott Château Champlain au centre-ville de Montréal, mardi matin. 

«De la même manière qu'on veut donner une étiquette pour les produits québécois, je serai ouvert à regarder, sans ajouter de bureaucratie, à étiqueter les entreprises qui sont détenues par les femmes», a lancé M. Legault, qui a ensuite été chaudement applaudi par celles venues assister à une conférence du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ).

Il répondait aux questions de la présidente-directrice générale du RFAQ, Ruth Vachon, à la suite d'une allocution.

Mme Vachon se demandait comment il était possible de mieux répertorier les entreprises de propriété féminine sur le marché. 

«Pour vous encourager, il y a quelques années Walmart a fait un sondage, et quand un consommateur sait qu'un produit est fabriqué par une femme sa cote (de popularité) monte énormément», a-t-elle mentionné au chef caquiste. 

M. Legault a dit également que son gouvernement analyse la possibilité de viser «au moins un certain pourcentage» de contrats publics octroyés à des entreprises dirigées par des femmes ou des membres la diversité, précisant que la prudence demeure toutefois en raison des différentes règles empêchant le favoritisme. 

Selon lui, il est «clair» que le nombre de femmes aux postes de direction des compagnies augmentera dans quelques années. «C'est mathématique. Il y a un besoin de plus en plus grand d'avoir de l'éducation, de la formation, puis les femmes sont meilleures que les garçons à l'école», a soutenu M. Legault dans son discours. 

Le Panier bleu bientôt transactionnel 

Par ailleurs, François Legault a réitéré que le Panier bleu aura bientôt un volet transactionnel pour faire concurrence à Amazon. Une annonce aura lieu prochainement, a-t-il spécifié.

«L'idée avec le Panier bleu, c'est d'aider toutes les entreprises à vendre en ligne et à aider les Québécois à acheter québécois», a fait valoir M. Legault. 

«J'ai rien contre Amazon, mais des fois quand on achète des produits sur Amazon, ce sont des produits américains», a-t-il affirmé. 

Des «partenaires privés» en technologie de l'information ont été dénichés pour développer le volet transactionnel de la plateforme. La prochaine étape sera de trouver des entreprises assurant la livraison des commandes, a souligné le leader de la Coalition avenir Québec. Postes Canada assumera pour commencer l'expédition des produits. 

Plus tôt ce printemps, le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibon, a confirmé que Québec injectera plus d’argent dans le projet qui constitue principalement une liste de  produits. Le gouvernement a injecté 4,1 millions $ dans l’aventure depuis son lancement en avril 2020 au début de la pandémie.

Seulement 14 % des Québécois auraient utilisé le Panier bleu, selon un sondage de NETendances dévoilé en mars. Un peu moins de la moitié des répondants, soit 46 %, ont dit qu’ils utiliseraient l’outil une fois qu’il aura un volet transactionnel.

―――

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Frédéric Lacroix-Couture, La Presse Canadienne