Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Alouettes s'estiment une équipe plus aguerrie à l'aube de la saison

durée 08h00
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Personne ne va le nier chez les Alouettes: la dernière saison a été décevante pour le club de football montréalais. Avec une fiche de 7-7 et une élimination dès le premier tour face aux Tiger-Cats d'Hamilton, dire que les Alouettes ont offert une saison en deçà des attentes tient de l'euphémisme.

Sans rien promettre pour la saison 2022, Khari Jones estime en revanche que son club est mieux préparé pour faire face à la nouvelle campagne, qui s'amorcera jeudi à Calgary.

«C'est une équipe différente, c’est sûr, a-t-il affirmé à l'issue de l'entraînement de mardi. On a plus d’expérience. Plusieurs de nos gars qui étaient des recrues l’an dernier ont grandi et sont ailleurs. Des gars comme (le demi défensif Adarius) Pickett, ou (le maraudeur Marc-Antoine) Dequoy, sur qui l'on peut vraiment compter. 

«Offensivement, je pense que nous sommes beaucoup plus matures avec plusieurs des mêmes éléments en place. Les gars sont à un meilleur niveau qu’ils ne le sont habituellement à ce stade-ci de la saison. Évidemment, c’est dans les matchs qu’on va en avoir la preuve, mais je me sens bien sur l’état de nos forces.»

Des propos qui trouvent écho chez le vétéran centre Kristian Matte.

«On est mieux préparés et on a plus de vétérans. On a vu les erreurs faites l’an dernier et en 2019. On a du meilleur leadership ici, qu’on parle de Trevor Harris et Vernon Adams avec les quarts-arrières, des vétérans sur la ligne et en défense, les entraîneurs sont aussi des gars avec beaucoup d’expérience. Je pense qu’il y a un peu plus d’attention aux détails maintenant. Ça va être intéressant à voir.»

Les Alouettes n'auront pas le choix de connaître une meilleure campagne s'ils souhaitent participer aux éliminatoires, puisqu'il ne devrait pas y avoir de canard boiteux dans l'Est. Le Rouge et Noir d'Ottawa a apporté plusieurs changements à sa formation, les Tiger-Cats devraient de nouveau dominer la section et les Argonauts de Toronto ne seront pas moins bons que l'an dernier.

«C’est ce qu’on sent, que la section Est va être un peu plus forte cette année, a indiqué Matte. Chaque année, les clubs ont quelque chose de différent. On ne peut pas se prononcer tout de suite, on va le voir au fil des semaines. On n'a pas beaucoup de nouveaux joueurs ici, mais je suis très heureux de qui nous avons et on ne pense pas aux autres équipes.»

La clé pour les Alouettes pourrait bien être la défense. Meilleure du circuit l'an dernier avec 49 sacs, la défense des Alouettes a toutefois perdu deux bons éléments en David Ménard (huit sacs) et Woody Baron (six).

«Espérons qu’on puisse répéter ce qu’on a fait en défense l’an dernier, a déclaré Jones. On a plusieurs des mêmes éléments en place, on aime beaucoup notre ligne défensive. Ces gars ont prouvé qu’ils pouvaient déranger les quarts adverses. J’ajoute nos secondeurs à l’équation, car ils ont prouvé qu’ils faisaient partie de la solution.»

La tâche s'annonce tout de même ardue en ce début de saison. Les Alouettes n'ont pas connu beaucoup de succès à Calgary dernièrement, n'ayant signé qu'une victoire à leurs 11 derniers matchs au stade McMahon.

Les Alouettes et les Stampeders sauteront sur le terrain à 21h (HAE) jeudi. La formation montréalaise ne disputera son premier match à domicile que le 23 juin, contre les Roughriders de la Saskatchewan. Entre-temps, elle passera à Toronto pour y affronter les Argonauts la semaine prochaine.

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne