Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les yeux sont tournés vers Watson et la décision à venir de la NFL

durée 14h26
16 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

Pendant que Deshaun Watson continue de clamer son innocence et essaie de restaurer son image, les Browns de Cleveland et les amateurs de football aux quatre coins du globe attendent que la NFL détermine la peine appropriée pour le quart étoile accusé d'inconduite sexuelle par 24 femmes.

Une personne au courant de l'enquête de la NFL a affirmé à The Associated Press qu'une décision était attendue avant le début des camps. La personne a parlé à l'AP sous le couvert de l'anonymat puisque l'enquête menée par Lisa Friel et Todd Jones est toujours en cours.

Quand elle sera complétée, l'ancienne juge Sue Robinson, qui a été nommée conjointement par la NFL et son association des joueurs, révisera le dossier et décidera si Watson a violé la politique de conduite personnelle du circuit et quelle sanction s'impose.

Il s'agira de la première décision de Robinson depuis qu'elle a été embauchée comme préfète de discipline sous la plus récente convention collective conclue en mars 2020. Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, avait précédemment l'autorité de suspendre des joueurs.

La ligue et le syndicat peuvent recommander la longueur d'une suspension potentielle. Si le syndicat ou la ligue contestent la décision de Robinson en appel, Goodell ou une personne qu'il désigne «rendra une décision écrite qui sera finale et qui complètera le dossier», selon l'article 46 de la convention collective.

Watson ne fait pas face à des accusations criminelles après que deux grands jurys du Texas eurent refusé de porter des accusations. Cependant, il est la cible de poursuites civiles intentées par 24 massothérapeutes qui l'accusent d'agression sexuelle et de harcèlement lors de séances privées à l'époque où il jouait pour les Texans de Houston.

Mardi, Watson a répété qu'il était innocent.

«Je n'ai jamais agressé qui que ce soit, a dit Watson. Je n'ai jamais harcelé qui que ce soit ou manqué de respect envers quiconque. Je n'ai jamais forcé quelqu'un à faire quoi que ce soit.»

Par le passé, la NFL a puni plusieurs joueurs pour avoir violé sa politique de conduite personnelle même s'ils n'ont pas été accusés d'offenses criminelles.

En 2010, Ben Roethlisberger a été suspendu pour six rencontres après avoir été accusé d'agression sexuelle par deux femmes. Le dossier ne s'est jamais rendu en cour et il n'a pas contesté la suspension de la NFL.

La ligue a promis d'être plus sévère contre les joueurs accusés de violence contre des femmes à la suite du dossier Ray Rice en 2014. Le porteur de ballon a été initialement suspendu pour deux matchs à la suite d'une altercation avec sa future épouse dans l'ascenseur d'un hôtel. Après l'émergence de la séquence vidéo troublante en ligne, Rice a été suspendu indéfiniment par la ligue. Rice a gagné sa cause en appel et son statut a été réinstauré deux mois plus tard, mais il n'a jamais plus joué dans la NFL.

En tout, plus de 20 joueurs ont été suspendus pour avoir violé la politique de conduite personnelle de la NFL depuis 2014.

La ligue est consciente de l'opinion publique dans le cas de Watson. Une personne au courant des discussions internes de la ligue a affirmé à l'AP que la NFL avait appris de ses erreurs passées concernant sa clémence dans des cas de violence contre des femmes. Les allégations contre Watson sont suffisamment sévères pour qu'il soit puni.

Cependant, Marc Ganis, président de la firme de consultation Sportscorp Ltd, a rappelé que la ligue ne pouvait pas punir Watson simplement en raison de l'opinion populaire. Le processus disciplinaire devrait permettre d'éviter toute décision réactionnaire.

«Les faits et l'information doivent être la base de la décision à savoir si le comportement est à la hauteur de la pénalité pour le joueur, a dit Ganis. Le problème de Deshaun Watson n'est pas l'opinion populaire, mais de savoir s'il a fait ces gestes, qui pourraient être qualifiés d'inconduite par la NFL.»

Watson pourrait devoir au moins s'inscrire à un programme d'aide. Il en a fait sourciller plusieurs quand il a dit n'avoir «aucun regret» le 25 mars dernier, lorsqu'il a été présenté publiquement pour la première fois comme membre des Browns. Ces derniers ont acquis ses services des Texans et lui ont consenti un contrat entièrement garanti de cinq saisons et 230 millions $ US malgré ses ennuis judiciaires.

Watson a admis que ce commentaire avait peut-être eu un impact négatif.

«J'ai des regrets concernant l'impact auprès de la communauté et cela inclut ma famille et cette organisation, a-t-il dit. Cela inclut mes coéquipiers, qui doivent répondre à toutes ces questions. Cela inclut les partisans des Browns de Cleveland.

«Cela inclut les hommes et les femmes à travers le monde. Je regrette l'impact que cela a eu sur tant de gens.»

L'avocat Tony Buzbee, qui représente toutes les femmes poursuivant Watson, souhaiterait ressentir plus de remords dans les propos de Watson.

«Je crois qu'il serait approprié de voir Deshaun Watson exprimer des regrets ou des remords pour la façon qu'il a traité ces femmes, certaines qui le poursuivent et d'autres qui ne l'ont pas — encore — fait, a dit Buzbee dans un communiqué. Participer à un programme d'aide sera une façon de le démontrer. Nous n'avons rien d'autre à dire à ce sujet.»

Rob Maaddi, The Associated Press