Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pas d'ingérence fédérale dans l'enquête sur la tuerie en N.-É., croit Bill Blair

durée 14h18
22 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

OTTAWA — Le ministre fédéral Bill Blair soutient que la commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ne lui a jamais promis que la police fédérale divulguerait des détails sur les armes utilisées lors de la tuerie de 2020 en Nouvelle-Écosse dans le but d'appuyer un projet de loi sur le contrôle des armes à feu au Canada.

M. Blair était ministre de la Sécurité publique au moment de la tuerie en Nouvelle-Écosse qui a terrorisé les résidants et fait 22 morts en 13 heures, les 18 et 19 avril 2020.

Dans un rapport publié mardi par la commission d'enquête publique sur la tragédie, on retrouve les notes d'un surintendant de la GRC qui soutient que la commissaire, Brenda Lucki, a déclaré qu'elle avait promis à M. Blair et au cabinet fédéral que des informations sur les armes utilisées par le tireur seraient rendues publiques, car elles avaient un lien avec un projet de loi sur le contrôle des armes à feu.

M. Blair assure aujourd'hui qu'aucune promesse de ce genre n'a été obtenue ou faite, et le ministre est «pas mal convaincu» qu'il n'y a pas eu d'ingérence du gouvernement dans l'enquête.

Les conservateurs exigent un débat d'urgence immédiatement, puis une enquête plus approfondie d'un comité de la Chambre des communes pour aller au fond des allégations.

M. Blair, qui est actuellement ministre de la Protection civile, souligne que lors d'une conférence de presse au lendemain de la tuerie, lui et Mme Lucki avaient déclaré que l'enquête devait suivre son cours et qu'en attendant, il serait inapproprié pour la GRC de divulguer des informations sur les armes utilisées.

La Presse Canadienne