Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

RG: il devrait y avoir plus de tennis féminin en soirée, plaide Billie Jean King

durée 17h17
4 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

PARIS — La légende du tennis Billie Jean King pense que Roland-Garros devrait présenter plus de matches féminins en soirée, par souci d'équité et parce que c'est le meilleur moyen de mettre les joueuses en vedette.

En conférence de presse à Roland-Garros, samedi, King a ajouté que selon elle, la directrice du tournoi Amélie Mauresmo va corriger le tir en 2023. Cette année, une seule séance du soir sur 10 a mis les dames en lumière.

Mauresmo a dit mercredi que le tennis masculin était plus attrayant en ce moment, évoquant la difficulté de mettre à l'horaire un match féminin qui serait très attendu.

«Ce qui est sûr, c'est que ça va rester comme ça si nous n'avons pas plus de matches (féminins), a dit King. 

«Vous devez les mettre aux heures de grande écoute. Vous voulez toujours avoir à l'esprit de donner des chances égales aux deux sexes.»

L'Américaine de 78 ans a été élue au Temple de la renommée du tennis en 1987 pour une carrière où elle a atteint le premier rang mondial et a mérité 39 titres du Grand Chelem, dont 12 en simple.

Elle a été intronisée à nouveau l'an dernier avec les autres membres du 'Original 9', qui ont jeté les bases de la WTA dans les années 1970.

«Si on continue à nous traiter comme des personnes de deuxièmes classe, nous allons le rester, a dit King. Vous voulez que tout le monde se sente important. Je pense qu'Amélie y veillera l'an prochain (avoir plus de matches féminins en soirée).»

Vendredi, King a reçu la Légion d'honneur au palais de l'Élysée, invitée par le président français Emmanuel Macron.

On a souligné les contributions de King au sport féminin, à l'égalité des sexes et aux droits des personnes LGBTQ.

Jeudi, King a été honorée par la Fédération française de tennis pour sa carrière de joueuse et son militantisme. 

Il s'agit du 50e anniversaire de son triomphe sur la terre battue de Paris, en 1972.

Howard Fendrich, The Associated Press