Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Shopify dévoile le résultat du vote des actionnaires sur les droits de vote du patron

durée 13h47
8 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

Le vote des actionnaires de Shopify permettant de consolider le poids du vote du fondateur et chef de la direction de l'entreprise, Tobi Lütke, a été remporté par une faible marge, a révélé mercredi la société. 

Le géant du commerce électronique d'Ottawa a indiqué que 53,7 % des actionnaires, à l'exclusion de M. Lütke, avaient voté mardi pour un plan qui accordait au grand patron, ainsi qu'à sa famille et à ses affiliés, 40 % des droits de vote de l'entreprise dans le cadre d'une nouvelle structure de gouvernance d'entreprise, sous réserve de conditions. 

Quelque 46,3% des actionnaires, à l'exclusion de M. Lütke et de ses associés et affiliés, ont voté contre la proposition de lui donner des actions de fondateur. En incluant M. Lütke, le plan a reçu le soutien de près de 72,4 % des votes exprimés par les actionnaires de catégorie A et de catégorie B de la société. 

Les actionnaires de Shopify ont également voté mardi à 99,6 % en faveur d'un fractionnement d'actions à raison de 10 pour 1 pour les deux catégories d'actions. 

Bien que le niveau de soutien pour les actions de fondateur n'ait pas été écrasant, le vice-président de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques, Patric Besner, a estimé que cela ne devait pas être considéré comme une déception. 

«Si vous avez 50 (pour cent) plus un, vous êtes en affaires, a-t-il souligné. Si vous questionnez les gens à ce sujet dans deux ans, personne ne se souviendra probablement des chiffres.» 

La proposition nécessitait une majorité des deux tiers des voix exprimées par les actionnaires votant ensemble en tant que classe unique et une majorité des voix exprimées par les actionnaires de catégorie A et de catégorie B, à l'exclusion de M. Lütke et de ses associés et affiliés. 

Plusieurs sociétés de services aux actionnaires, qui compilent des rapports pour les détenteurs de titres avant de tels votes, se sont opposées à la proposition de Shopify. Glass, Lewis & Co a jugé que cette décision limitait les droits des actionnaires et protégeait de manière inadéquate les intérêts des actionnaires minoritaires. 

Institutional Shareholder Services, California Public Employees' Retirement System et Egan-Jones Rating se seraient également opposés au plan.

M. Besner voit d'un bon œil le fait que M. Lütke ait obtenu des actions de fondateur, malgré l'opposition. 

«Lorsque vous avez des actions à double catégorie, il y a toujours une sorte de stress mental pour les investisseurs, a-t-il expliqué. Ils peuvent imaginer toutes sortes de scénarios à propos de ce que le fondateur peut faire, mais parfois c'est juste une incompréhension de la capacité des fondateurs parce que leur cœur et leur âme sont dans l'entreprise et (...) il est peu probable qu'ils se tirent une balle dans le pied et détruisent l'entreprise.» 

M. Lütke a lancé Shopify en 2004, lorsqu'il a reçu un investissement de son beau-père Bruce McKean après avoir été incapable de trouver un logiciel de commerce électronique satisfaisant pour une entreprise de planche à neige qu'il mettait sur pied. 

Les actions du fondateur expireront si M. Lütke n'occupe plus les fonctions de cadre dirigeant, de membre du conseil d'administration ou de consultant dont l'emploi principal est au sein de l'entreprise, ou encore si M. Lütke, sa famille immédiate et ses affiliés ne détiennent plus un nombre d'actions de catégories A et B équivalant à au moins 30 % des actions de catégorie B qu'ils détiennent actuellement. 

En cas d'expiration des actions de fondateur, M. Lütke convertira également ses actions de catégorie B restantes en actions de catégorie A. 


Entreprise dans cette dépêche: (TSX:SHOP) 

Tara Deschamps, La Presse Canadienne