Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Trudeau insistera sur la menace croissante de la famine au sommet du G7 en Allemagne

durée 07h53
25 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

KIGALI, Rwanda — Le Canada fera part des préoccupations des plus petits pays du Commonwealth aux dirigeants du G7 en Allemagne dimanche, en particulier la menace croissante de la famine, a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

Le premier ministre Justin Trudeau et Mme Joly sont à Kigali, la capitale du Rwanda, depuis mercredi pour la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, où les discussions ont surtout porté sur les préoccupations des nations qui souffrent d'une pénurie alimentaire.

La ministre Joly a affirmé que le Canada est en «mode écoute» au sein du Commonwealth, où les dirigeants de petits pays peuvent s’exprimer sans la présence dominante des États-Unis, de la Russie et de la Chine.

Le Canada soutient que l’invasion illégale de l’Ukraine par la Russie a accentué la pénurie alimentaire mondiale. Selon Mélanie Joly, la Russie ciblait les ports ukrainiens et les silos à céréales, empêchant le grain d’atteindre les pays qui en ont besoin.

«Ce qui est clair pour nous, c’est que la Russie fait des ravages dans de nombreux pays à travers le monde et met 50 millions de vies en danger», a déclaré la ministre Joly vendredi soir au Rwanda.

Le premier ministre Justin Trudeau a tenté de rencontrer le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, pendant le sommet du Commonwealth, mais la rencontre a été reportée à plusieurs reprises et finalement annulée.

Peu après l’arrivée de M. Trudeau au Rwanda, le gouvernement a annoncé que le Canada nommerait un nouvel ambassadeur auprès de l’Union africaine, qui a souffert des pénuries alimentaires infligées sur le continent à la suite de la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, et le président russe, Vladimir Poutine, ont rencontré des représentants de l’Union africaine, la Russie blâmant les sanctions contre son pays pour l'interruption du transport du grain.

Pour sa part, Justin Trudeau se rendra samedi soir dans les Alpes bavaroises en Allemagne pour le sommet du G7, où le conflit avec l’Ukraine sera une priorité.

La ministre canadienne des Affaires étrangères a dit s’être entretenue avec ses homologues du G7 vendredi et s’attend à ce que la famine et le passage sécuritaire des réfugiés ukrainiens soient les principaux sujets de discussion.

Le premier ministre Trudeau a promis aussi de mettre au centre de ses rencontres internationales les préoccupations de jeunes leaders qui ont pris la parole lors d’un événement de dialogue samedi. Ils ont parlé des effets dévastateurs du changement climatique, en particulier autour des nations insulaires éloignées où les infrastructures ne peuvent pas résister aux catastrophes naturelles et où les efforts de reconstruction prennent des années.

Laura Osman, La Presse Canadienne