Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un rapport fait 101 recommandations contre le blanchiment d'argent en C.-B.

durée 15h25
15 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

VICTORIA — Un rapport examinant le blanchiment d'argent indique que les membres de l'ancien gouvernement libéral de la Colombie-Britannique savaient que des centaines de millions de dollars en espèces suspectes circulaient dans les casinos de la région de Vancouver, mais n'ont pas fait assez pour prévenir le crime.

Le rapport d'enquête de l'ancien juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique Austin Cullen a déclaré qu'il n'y avait aucune preuve de corruption politique ou personnelle, mais que les mesures de lutte contre le blanchiment d'argent prises par l'ancien gouvernement n'étaient pas suffisantes pour arrêter le flux d'argent liquide illégal dans la province.

Le rapport de M. Cullen indique que les anciens ministres responsables des courses et des jeux Rich Coleman, Mike de Jong et Shirley Bond, et l'ancienne première ministre Christy Clark, ont chacun pris des mesures anti-blanchiment d'argent avec des résultats limités.

Les quatre politiciens ont témoigné lors de l'enquête publique, affirmant que les mesures qu'ils avaient prises étaient fondées sur les meilleures informations dont ils disposaient sur la lutte contre le blanchiment d'argent.

Le rapport indique qu'il n'y a aucune preuve que l'un des politiciens a sciemment autorisé le blanchiment d'argent pour un bénéfice ou un avantage personnel.

Le rapport de M. Cullen fait 101 recommandations, dont celle de demander au gouvernement de la Colombie-Britannique d'établir un bureau de commissaire indépendant pour se concentrer sur la lutte contre le blanchiment d'argent, de modifier la Loi sur les courtiers en hypothèques et le Règlement sur les services immobiliers et d'obliger les casinos à abaisser le seuil pour l'obtention de la source de fonds d'un joueur à 3000 $.

La Presse Canadienne