Publicité
1 juillet 2019 - 12:00

La Ville de Laval en dévoile les finalistes

Concours de design pour le secteur Montmorency

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval est fière de dévoiler les finalistes de son premier concours de design pluridisciplinaire pour le secteur Montmorency, lancé en avril dernier. Situé autour de la station intermodale du métro du même nom, ce secteur est en pleine mutation et constitue le moteur culturel du grand centre-ville. Par ce concours, Laval, troisième ville en importance au Québec, veut démontrer le potentiel de rayonnement de cette portion du centre-ville qui foisonne d’activités en l’associant à la création, à l’innovation, à la culture et au savoir. 

Ce concours, qui s’adressait aux spécialistes en design, en architecture et en art, marque le début d’une mobilisation de tous les acteurs concernés par le développement futur du secteur Montmorency.

« Nous sommes heureux de l’engouement généré par ce premier concours. Nous avons hâte de voir la prestation des finalistes lors de l’audition publique prévue en septembre prochain. Le projet retenu permettra de doter ce secteur névralgique du centre-ville d’une trame narrative et visuelle qui lui donnera sa couleur et sa personnalité propres », a déclaré Stéphane Boyer, conseiller du district de Duvernay-Pont-Viau et membre du comité exécutif de la Ville de Laval.

Les quatre finalistes sont :

  • Conscience urbaine  et Collectif Escargo
  • Sans façon et Architecturama, en collaboration avec Balistique, amery Calvelli et Claude Gosselin
  • Sid Lee Architecture et MASSIVart 
  • Vlan Paysages, Raphaëlle de Groot, ADHOC Architectes et CS Design

Concept et motif du concours Métamorphoses créatives

Les participants au concours étaient invités à se regrouper en équipes pluridisciplinaires pour présenter leur dossier de candidature. La Ville choisira parmi les quatre finalistes la proposition offrant la meilleure combinaison de professionnels et l’approche la plus créative.

Une fois choisie, l’équipe lauréate devra définir l’esprit du quadrilatère Montmorency par des lignes directrices et une stratégie de déploiement pour l’ensemble du secteur en combinant l’art, l’architecture et le design. La trame narrative et visuelle proposée devra s’articuler autour de la récente vision culturelle Métamorphoses créatives établie par la Ville et ses partenaires pour ce secteur du centre-ville, en plus de traduire la volonté de le transformer en un pôle culturel, un milieu de vie animé et inspirant de même qu’un milieu d’affaires stimulant. Cette trame narrative servira de référence commune à tous les acteurs impliqués dans le développement structurant du secteur Montmorency.

Cette initiative constitue un volet important du Plan de développement culturel de la région de Laval. Elle est alignée également sur la vision stratégique de Laval, dont l’idée maîtresse est d’en faire une ville Urbaine de nature d’ici 2035, ainsi que sur le Schéma d’aménagement et de développement révisé, deux démarches réalisées et mises en œuvre avec les citoyens. 

Les membres du jury 

La Ville remercie les membres du jury pour leur intégrité et leur rigueur. Les cinq membres jugeront les deux étapes du concours : la sélection des finalistes (dossiers de candidature) et le choix du lauréat (prestations) :

-       Djemila Hadj-Hamou, chef de division, Division aménagement et design urbain, Service de l’urbanisme, Ville de Laval;
-       Josée Labelle, associée principale et architecte paysagiste, NipPaysage;
-       Melissa Mongiat, cofondatrice et designer, Daily tous les jours;
-       Ayana S.M. O'Shun, actrice, réalisatrice et productrice, résidente du centre-ville de Laval;
-       Emmanuelle Waters, régisseuse, Division art et culture, Service de la culture, des loisirs, du sport et du développement social, Ville de Laval.

La Ville invite tous les citoyens à assister à l’audition publique du 16 septembre prochain, à la Maison des arts de Laval, où seront présentées les propositions des quatre finalistes du concours. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.