Publicité
14 septembre 2019 - 11:30

Le 28 août dernier

Inauguration officielle du site canadien de Latécoère à Laval

Par Salle des nouvelles

La division Systèmes d’Interconnexion du Groupe LATÉCOÈRE a officiellement inauguré son premier site canadien, situé dans la ville de Laval, le 28 août dernier. 

Le nouveau site de production sera principalement dédié à l’assemblage de harnais électriques, à la fabrication de bancs de tests pour systèmes électriques, l’assemblage de panneaux de cockpit et le support en service. Les clients de Latécoère profiteront également d’expertise en engineering pour des solutions clés en main. 

Afin de commémorer cette implantation, en plus des employés et des partenaires, de nombreux dirigeants du domaine de l’aéronautique et du transport terrestre se sont présentés au nouveau site de Latécoère, situé au 4920 rue Louis-B. Mayer, à Laval. 

Les clients ont pu profiter de l’occasion pour découvrir les lieux et le savoir-faire Latécoère dans un atelier à la fois lumineux, sécuritaire et moderne. M. Denis Bretagnole, président de la Branche Systèmes d’Interconnexion, ainsi que M. Dimitri Gauthier Arapoglou, directeur général du site, ont pris la parole afin de dévoiler les activités du groupe ainsi que celles du site de Laval. 

Le site accueil présentement une quinzaine d’employés depuis mars dernier. 

L’évènement fut un franc succès, le site canadien de Latécoère à Laval fera rayonner son savoir-faire au Québec pour les années à venir en créant des emplois à haute valeur ajoutée. 

Référence dans les domaines des aérostructures et des systèmes d’interconnexion, Latécoère emploi plus de 4800 collaborateurs dans le monde, a une présence dans plus de 13 pays et accompagne les plus grands avionneurs et compagnies aériennes, de la conception à la fabrication de leurs produits. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.