Publicité
9 février 2020 - 06:00

Tricentris ne serait pas concerné par la tentative de survie des centres de tri

Laval se veut rassurante au sujet du recyclage

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval tente de rassurer la population au regard de la collecte et du tri des matières recyclables sur son territoire. La municipalité affirme que les médias rapportent que la survie de certains centres de tri est menacée. Ces informations ne concerneraient en rien Tricentris, le centre de tri desservant Laval.

Dans un communiqué publié le 4 février dernier, Tricentris mentionnait que grâce, notamment, à des investissements et à l’amélioration de ses procédés, « toutes les fibres traitées par l’organisme trouvent preneur, car ses trois centres de tri atteignent des niveaux de pureté de 95 à 99 % ».

La Ville de Laval souhaite encourager la population lavalloise à maintenir les bonnes habitudes de récupération déjà acquises et à continuer d’améliorer la qualité des matières déposées dans le bac bleu.

Il y quelques mois, la Ville a déployé une campagne de sensibilisation à cet égard en partenariat avec le groupe Alaclair Ensemble. Réalisée grâce au soutien financier et à la collaboration de Tricentris, "Mets du respect dans ton bac" met en vedette le groupe de rap québécois qui a créé la chanson et le vidéoclip l’accompagnant, et a pour but de promouvoir de meilleures pratiques de tri des matières résiduelles, en plus de sensibiliser la population sur la réalité des centres de tri.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.