Publicité
18 mars 2020 - 06:00

PANDÉMIE COVID-19

Les entreprises funéraires adoptent des mesures particulières

Par Salle des nouvelles

La Corporation des thanatologues du Québec (CTQ) et ses membres mettent en place une série de mesures dès maintenant afin de respecter les directives du gouvernement du Québec pour éviter la propagation du virus tout en étant sensibles aux demandes des familles endeuillées qui ressentent le besoin de commémorer la mémoire d’un défunt. 

« Depuis les derniers jours, la vie des Québécois a été bouleversée. Avec les annonces du Premier ministre, la population vit des moments d’incertitudes. Dans nos entreprises funéraires, les clients, par centaines, ont contacté nos membres, partout à travers le Québec pour en savoir plus sur les nouvelles règles pour contrer le COVID- 19 et protéger la population. En voici les points importants », de dire le président Jonathan Goyer. 

- La tenue des funérailles dans les entreprises funéraires doit être encadrées par des mesures d’hygiène strictes qui demandent aux gens d’éviter les contacts physiques et qui exigent le lavage des mains ;

- Contrôle de l’achalandage dans les installations et maintien d'une distance sécuritaire de 1 à 2 mètres entre les personnes;

- Les réceptions après les funérailles sont suspendues pour une période indéterminée (buffets, services de bar);

- Les mesures d’hygiène exceptionnelles ont été mises en place dans les entreprises funéraires; - Les demandes des familles qui souhaitent reporter les funérailles d’une personne proche seront respectées. 

Plusieurs alternatives sont disponibles pour ceux et celles qui désirent témoigner leur sympathie face à la mort d’un proche, comme par exemple de faire un hochement de tête et une main sur le cœur envers les endeuillées.

Ces mesures sont en vigueur dès maintenant et seront mises à jour au besoin, en fonction de l’évolution de la situation et des directives gouvernementales. 

La CTQ regroupe plus de 500 professionnels en rituels funéraires. Elle a pour mission de promouvoir l’excellence dans les services funéraires, de contribuer au développement professionnel et d’affaires de ses membres et de représenter le domaine funéraire afin de s’assurer que personne n’ait à faire l’économie du deuil.

PHOTO: de gauche à droite, Annie Saint-Pierre, directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec (CTQ), Jonathan Goyer, président de la CTQ et Mitchel Fortin, thanatopracteur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.