Publicité

4 novembre 2020 - 14:00

Objectif de 50 000 $

Campagne de financement du Centre de pédiatrie sociale Laval

Par Salle des nouvelles

Le Centre de pédiatrie sociale Laval lance sa campagne de financement qui se tiendra du 1er au 15 décembre.

Toutefois, pour la première fois depuis la création de l’organisme en 2011, la Guignolée dans les rues lavalloises n’aura pas lieu en raison de la pandémie. Cela cause une énorme perte financière pour l’organisme, qui connait une hausse des demandes de service.

Au cours de l’année dernière (2019-2020), les statistiques montrent qu’au Québec, il y a eu une moyenne d’environ 324 signalements par jour. Avant la pandémie, on pouvait noter une hausse de 12% des cas en comparaison à l’année précédente.

Malgré cette hausse importante, le pire qui était à craindre est survenu : durant les mois de mars, avril et mai , il y a eu une baisse de 20,5% du nombre de signalements. Les écoles et organismes communautaires n’étaient plus aptes à remarquer les enfants et adolescents dans le besoin. À la lumière de ces statistiques, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux a souligné que « plusieurs drames pourraient être évités en accordant davantage de ressources en prévention ».

La pédiatrie sociale en communauté a joué un rôle crucial pendant la pandémie. Les familles, étant confinées, n’étaient pas à l’abri de répercussions sur la santé mentale et de dynamiques familiales instables et stressantes pour les petits et grands. Les livraisons d’épicerie, par exemple, ont permis d’une part aux intervenantes d’être brièvement en contact avec les familles tout en leur apportant le soutien nécessaire. Voilà la raison d’être de la pédiatrie sociale : en ralliant différentes ressources (humaines, alimentaires, etc.), on arrive à apporter un appui aux familles vulnérables et ce, peu importe le contexte. La mise en commun des diverses compétences et le fait de se concentrer sur les forces de l’enfant tout en mobilisant son entourage donne une chance à nos petits ainsi qu’à leur famille de s’en sortir.

Le Centre de pédiatrie sociale Laval sollicite la communauté lavalloise afin de répondre adéquatement aux demandes et ainsi prévenir la maltraitance et la négligence. L’objectif pour l’année 2020 est de 50 000$ afin de permettre d’offrir des services cliniques auprès des enfants vulnérables et défavorisés de Laval, dans les trois points de service. Il est possible de faire un don via le site web ; www.cpslaval.org, en textant ENFANCE au 20222 ou en envoyant un chèque.

Le Centre de pédiatrie sociale Laval est un organisme sans but lucratif certifié par le Réseau de pédiatrie sociale en communauté du Dr Julien, ayant un point de service à Place St-Martin, un point de service à l’école St-Paul et un troisième point de service à l’école Eurêka.

Le CPS Laval contribue au développement global des enfants et des adolescents dont l’état de vulnérabilité pourrait affecter leur santé, leur développement et leur intégration à l’école. Il fait aussi la promotion des intérêts et du droit des enfants et de leur famille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.