Publicité

11 décembre 2020 - 12:00

Une première au Québec

Une nouvelle génération de paiement dans les autobus de Laval 

Par Salle des nouvelles

La Société de transport de Laval (STL) vient de dévoiler la nouvelle équipe de partenaires qui assurera la mise en place, en première québécoise, de la nouvelle solution de paiement évolutive à bord de tous les autobus de la STL en 2021.

C’est la française Flowbird qui fournira  les nouveaux terminaux de paiement sans contact et la solution logicielle pour l’accompagner et qui fera  équipe avec la canadienne Moneris pour coordonner les transactions. Ce projet est appuyé et financé par l’Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM), et permettra d’équiper la totalité du parc d’autobus  de la STL avec ce nouveau système dès l’été 2021, si tout va comme prévu. 

Cette initiative fait suite au projet pilote, toujours en cours et lancé en première canadienne en avril 2017,  avec le Mouvement Desjardins. Tel qu’annoncé l’an dernier, le Mouvement Desjardins se retire comme  fournisseur de solution de paiement dans les transports. L’entente en la STL et le Mouvement Desjardins prendra fin le 31 octobre 2021, ce qui devrait permettre une transition transparente entre les deux  systèmes pour la clientèle.  

Comme sa prédécesseur, la nouvelle solution acceptera les paiements par Visa et Mastercard, et sera  compatible avec la plupart des applications de paiement sans contact sur téléphone intelligent. Plus  moderne et évolutive, elle permettra la correspondance intelligente en plus d’ajouter des fonctionnalités  au fur et à mesure, notamment le paiement par débit sans contact et par d’autres types de cartes de crédit. 

« L’amélioration de l’offre de transport en commun est l’une des façons de faire les plus efficaces pour  protéger notre environnement. Il s’agit définitivement d’une priorité de notre administration. Quand  l’innovation permet non seulement d’améliorer le service aux citoyens, mais aussi de contribuer plus  largement à la protection de l’environnement, je pense qu’il s’agit d’une ambition qui mérite d’être  applaudie », a indiqué Marc Demers, maire de la Ville de Laval.

« Nous sommes extrêmement fiers de l’équipe que nous avons réunie pour mener cet ambitieux projet de  contribuer à la modernisation des systèmes de paiement dans les transports collectifs au Québec. Le  paiement sans contact permet un geste spontané et fournit une réponse simple aux principaux freins à  prendre l’autobus, particulièrement pour passer d’un mode de transport à l’autre. Combien ça coûte? Où acheter mon billet? Plus que jamais, dans le contexte actuel, nous devons tout mettre en œuvre pour  maintenir le transport collectif dans les habitudes de déplacements des Lavallois », a fait savoir Éric Morasse, président du conseil d’administration de la STL.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.