Publicité

19 décembre 2020 - 12:00

Délestage de certains services

Dix hôpitaux québécois sont en situation critique

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé et le directeur national de la santé publique, Horracio Arruda, ont annoncé vendredi après-midi que dix hôpitaux québécois étaient présentement en situation critique.

Depuis quelques semaines, le Québec recense environ 1800 cas de COVID-19 par jour. L’augmentation des hospitalisations et des décès qui en découlent force le ministre Dubé à qualifier la situation de « très critique ».

Avec l'augmentation des hospitalisations liées à la COVID-19 et les 2164 lits dédiés à ces patients à travers la province, le ministre fait un appel à toute la population afin de dégorger le système de santé.

En effet, le ministre Dubé rappelle que les « lits COVID » prennent la place des lits conventionnels et que le délestage des effectifs dans plusieurs hôpitaux force la diminution de certains services comme les chirurgies ou les soins ambulatoires. 

Ce serait, en moyenne, 20 à 30% des effectifs des hôpitaux qui seraient délestés au Québec selon les chiffres du ministre Dubé.

Le ministre a d’ailleurs identifié dix hôpitaux dans lesquels la situation était déjà problématique: 

  • Hôpital de Chicoutimi  
  • CHUQ Enfant-Jésus Québec 
  • Hôpital de Trois-Rivières 
  • Hôpital Pierre-Boucher 
  • Hôpital Anna-Laberge 
  • Hôpital du Lakeshore 
  • Hôpital de Verdun 
  • Hôpital de Hull 
  • CHU de Sherbrooke 
  • IUCPQ à Québec  

Le ministre de la Santé a également mentionné que des sites non conventionnels étaient maintenant utilisés pour soigner les patients atteints de la COVID-19. Il a donné l’exemple de l’hôtel le Condorde à Québec dont la salle de réception héberge maintenant des « patients COVID ».

Christian Dubé a rappelé à la population de ne se présenter à l’hôpital que pour des situations urgentes et de respecter les mesures sanitaires. 

« Autant notre système de santé que notre personnel ne peuvent se permettre une flambée des cas au retour des fêtes, si les Québécois ne respectent pas les règles pendant les fêtes et multiplient les contacts, malheureusement, on frappera un mur en janvier », a lancé le ministre de la Santé.

Le ministre Dubé n’exclue pas la possibilité d’instaurer des mesures additionnelles, mais veut voir comment les gens vont répondre aux nouvelles mesures instaurées pour le temps des fêtes. 

Vaccins
Malgré la situation préoccupante dans les milieux de la santé, le ministre Dubé et le Dr Horracio Arruda ont mentionné que la priorité au niveau des vaccins était toujours les résidents et les membres du personnel dans les CHSLD. 

La distribution des vaccins pendant le temps des fêtes dépendra de plusieurs facteurs comme le nombre de vaccins et le temps pour y avoir accès, a aussi mentionné le ministre Dubé.

Le ministre a également rapporté qu’il espérait de bonnes nouvelles au Canada depuis l’homologation du vaccin des Moderna aux États-Unis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.