Publicité

13 janvier 2021 - 13:45

Entrée en vigueur le 1er février

Bibliothèques de Laval: élimination des frais de retard

Par Salle des nouvelles

En ce début d’année, la Ville de Laval annonce aux usagers de ses bibliothèques, elle effacera de leur dossier les frais de retard cumulés au fil des ans.

Cette décision, entérinée lors du conseil municipal du 12 janvier, fait suite à l’annonce en décembre dernier de l’abolition des frais sur le retour de documents remis en retard. Ces deux mesures seront en vigueur dès le 1er février prochain.

« L'amnistie des frais de retard est un grand pas en avant qui permet l'accessibilité des bibliothèques aux citoyens, mais plus particulièrement aux familles et clientèles en situation de vulnérabilité. Cette barrière financière maintenant éliminée, je suis persuadé que tous les Lavallois prendront plaisir à redécouvrir leurs bibliothèques », souligne Aram Elagoz, conseiller municipal de Renaud et responsable des Bibliothèques de Laval.

L’amnistie et l’abolition des frais de retard permettront ainsi de rapporter sans frais les documents après la date d’échéance, à la condition que ceux-ci soient en bon état. Des abonnés qui avaient cessé de fréquenter les bibliothèques parce qu'ils étaient dans l'impossibilité d'acquitter les frais de retard pourront, par le fait même, renouveler leur abonnement et avoir de nouveau accès aux nombreux services et collections des bibliothèques de Laval.

Ces changements visent à réitérer que ces établissements sont ouverts à tous et à toutes. Ils sont des lieux prioritaires d’accès à la culture et à la connaissance, et la Ville veut favoriser leur fréquentation par le plus grand nombre de Lavallois possible.

Par cette démarche, qui est promue par l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), Laval devient la plus grande ville au Québec à adhérer au mouvement mondial Fine Free Library né aux États-Unis. Ce dernier a d’ailleurs permis d’observer dans plusieurs villes participantes une hausse de la fréquentation en bibliothèque et un retour de nombreux documents considérés comme étant perdus.

Rappelons qu’avec l’application du règlement L-12975, seuls les frais pour les documents perdus ou endommagés, les cartes perdues, les impressions, les photocopies et la vente des sacs des bibliothèques demeureront au dossier des abonnés et seront toujours comptabilisés. Des mesures supplémentaires sont également prévues pour favoriser le retour des documents aux dates d’échéance. Parmi celles-ci, on compte notamment l’ajout d’envois d’avis de courtoisie pour rappeler les échéances de prêts.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.