Publicité

6 février 2021 - 18:00

299 km parcourus

Gopal Ducharme a terminé hier son aventure pour la prévention du suicide

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Gopal Ducharme a été chaleureusement accueilli lors de son arrivée hier après-midi au Lac-Mégantic où il terminait son aventure "Un pas à la fois pour la prévention du suicide".

Parti de Valleyfield le 25 janvier dernier, Gopal a parcouru 299 km à pied en 11 jours pour rejoindre Lac-Mégantic, sa ville d'origine.

Rythmée par des paysages magnifiques, des klaxons de soutiens, des hébergements chaleureux chez des amis, mais aussi par des ampoules aux pieds et une fatigue cumulée, l'aventure de Gopal Ducharme a permis de récolter plus de 17 500 $ qui seront versés à l'organisme Jevi, Centre de prévention du suicide en Estrie.

« Merci à toutes les personnes qui ont donné, sans eux j'aurais fait ça pour rien », a exprimé le sportif, ému à son arrivée. « Je suis content, car ça a réveillé la conscience de beaucoup de gens. J'aimerais maintenant faire de la vraie prévention pour le suicide, que le gouvernement et le monde s'impliquent plus. Merci mille fois ! »

Pour l'aider à atteindre son objectif de 30 000 $, il est possible de faire un don depuis sa page Facebook Les accros du plein air, sur laquelle on peut également suivre ses prochaines aventures. 

À lire également

Gopal Ducharme marchera 400 km pour la prévention du suicide

7e jour de marche pour Gopal Ducharme

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.