Publicité

11 juin 2021 - 06:50 | Mis à jour : 08:19

Location de logements

Un stratagème frauduleux qui refait surface

Par Catherine Deveault

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme (SPVSJ) tient à mettre en garde la population contre un stratagème frauduleux qui a refait surface. Plusieurs cas de fraudes liés à la location de logements ont été signalés et quelques cas ont été répertoriés à Saint-Jérôme. Ce même stratagème est également utilisé ailleurs au Québec. 

Actuellement, il est plus ardu pour les citoyens de trouver un logement. Ce qui a amené malheureusement à la baisse de vigilance concernant les mesures de prévention.

Les fraudeurs demanderaient des avances de fond vers différentes plateformes internet, et ce, avant même la visite du logement convoité. Peu importe le prétexte employé afin d’obtenir une avance de fond, en acceptant de payer la somme demandée, un locataire s’expose à une fraude potentielle. Bien que des propriétaires sans mauvaises intentions peuvent demander un dépôt de sécurité remboursable après le bail, la Régie du logement est claire sur le sujet et ne peut pas exiger un dépôt.

Conseils de prévention

• L’adresse d’un logement à louer devrait être indiquée dans l’annonce.

• Un locateur devrait pouvoir être joint par téléphone, pas seulement par courriel.

• En recherchant sur internet l’adresse du logement à louer, il est possible de voir si des internautes ont été victimes de fraude.

• En faisant une recherche sur internet avec les images d’une annonce, il est possible de voir si celles-ci ont déjà été publiées sur d’autres sites. Il arrive que des fraudeurs utilisent des photos provenant d’autres annonces. Des photos trop professionnelles pourraient indiquer une fraude.

• Visiter l’appartement avant de signer le bail.

• Vigilance : un virement électronique peut désormais être encaissé sans que la réponse à la question de sécurité soit donnée.

• Rencontrer les voisins peut être une façon de valider si le logement est bien à louer et que le locateur est bien celui qu’il prétend être.

• Si une offre semble trop belle pour être vraie, c’est probablement une fraude.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.