Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lancement du projet Urbania 2

Chargement du vidéo
durée 11h57
18 novembre 2014
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Ghislain Plourde
email
Par Ghislain Plourde, Journaliste

Voir la galerie de photos

La Société de développement Urbania et le Fonds immobilier de solidarité FTQ s’allient, à nouveau, pour la mise en chantier du projet Urbania 2 qui pourrait, à terme, comprendre 6 bâtiments et compter jusqu’à 1 150 copropriétés.

«Notre première association a permis la construction de 750 condos sur une période de neuf ans. Tout a été vendu et puisque nous croyons au fort potentiel dans le secteur nous lançons maintenant le vaste chantier Urbania 2 avec la construction d’une première tour évaluée à près de 51 M $», a indiqué le président de la Société de développement Urbania, Sébastien Lessard.

De son côté, le Fonds immobilier de solidarité FTQ investit 7,2 M $ dans cette aventure.

«Nous sommes propriétaires d’un site exceptionnel qui regroupe deux lots de terrain totalisant 565 000 pieds carrés. Nous y développerons une belle mixité d’immeubles autant résidentiels que commerciaux et de bureaux. Ce projet nous rend d’autant plus fiers puisqu’il engendrera la création de près de 340 emplois», a soutenu le président-directeur général de l’organisme, Normand Bélanger.

Les partenaires du projet sont confiants de voir 50 % des unités trouver preneur d’ici le printemps prochain. On donnera, alors, le feu vert aux travaux qui mèneront à l’établissement du premier bâtiment.

Description

Ce nouveau projet résidentiel sera situé à l’angle des rues Émile-Martineau et Lucien-Paiement. La première tour sera érigée à moins de deux minutes à pied du métro Montmorency, du campus de l’Université de Montréal, de plusieurs commerces ainsi que de la future Place Bell.

Construit sur un terrain de 69 000 pieds carrés, le premier immeuble du projet Urbania 2 comptera 212 copropriétés réparties sur 16 étages, en plus d’inclure 222 espaces de stationnement.

Les résidents d’Urbania 2  bénéficieront d’une cour intérieure incorporant une cascade d’eau, des sentiers pédestres ou de course, des espaces de détente et de jardinage ainsi que des aires de jeux pour enfants.

Des supports à vélos seront offerts et des voitures seront disponibles selon les modalités de réservation du service Communauto.

Potentiel du quartier

Le Fonds immobilier de solidarité FTQ possède une autre propriété dans le secteur. «Il nous reste un autre 285 000 pieds carrés à développer avec un autre promoteur. Nous voulons faire du bureau et du commercial. Nous présenterons, sous peu, nos plans à la Ville», a précisé le PDG de l’organisation.

Le vice-président du comité exécutif de la Ville de Laval David De Cotis, qui assume également l’intérim à la direction de Laval Technopole, se dit enthousiaste vis-à-vis le potentiel de cette partie du territoire.

«Le secteur entourant le métro et la future Place Bell permet aux promoteurs une bonne densification et selon notre plan de développement, nous nous assurons d’optimiser l’offre de services pour le plus grand bénéfice des résidents.»

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le dernier obstacle est levé au code de conduite des épiciers

Tous les principaux épiciers canadiens adhèrent désormais à un code de conduite, ouvrant la voie à des lignes directrices de l'industrie en préparation depuis plusieurs années. Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l'Agriculture en ont fait l'annonce jeudi lors de leur réunion annuelle à Whitehorse. Ils affirment que les ...

durée Hier 12h00

Churchill Falls: le Québec devra être plus généreux, dit Terre-Neuve

Le Québec devra mettre plus d'argent sur la table s'il veut renouveler le contrat d'approvisionnement en électricité de Churchill Falls avec Terre-Neuve-et-Labrador. C'est ce qu'a laissé entendre mercredi le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, au lendemain d'un entretien avec son homologue du Québec, François Legault, pour ...

16 juillet 2024

Le nombre de mises en chantier augmente dans la plupart des régions du Québec

La construction de logements semble s’être finalement mise en marche au Québec, après une longue période de recul et de stagnation. Reprenant dans le détail les données publiées mardi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) brosse un ...