Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mai 2015 - 14:30

ALBI le Géant s’offre une 4e succursale à Laval

Ghislain Plourde

Par Ghislain Plourde, Journaliste

Twitter Ghislain Plourde

Déjà présent à Laval avec trois bannières (Kia, Mazda et Chrysler Dodge Jeep Ram) la société automobile, Groupe ALBI le Géant a finalisé, le 1er mai dernier, l’achat d’une quatrième concession soit Bourassa Chevrolet Buick GMC de Laval.

Les 75 employés de la concession GM de Laval ont rejoint les rangs de leur nouvelle famille au moment de la clôture de l’accord.

Cette acquisition s’intègre dans la stratégie de croissance que le géant du marché de l’automobile poursuit depuis déjà plusieurs années. Seulement depuis janvier 2014, l’entreprise a procédé à 10 prises de possession. Avec cette transaction, ALBI le Géant compte 25 détaillants à Montréal et sur la Rive-Nord ainsi que la Rive-Sud.

«Cette importante acquisition témoigne de la croissance remarquable du Groupe ALBI le Géant et illustre notre engagement continu envers nos consommateurs, qui voient leur choix de véhicules se bonifier, en plus de consolider notre position de leader de l’industrie. La qualité et la fiabilité des véhicules de la famille GM sont à l’image du professionnalisme et du service à la clientèle supérieure qui font la réputation d’ALBI depuis des années et cette association était donc toute naturelle. Étant moi-même un grand amateur de camions, c’est avec un enthousiasme non dissimulé que je vois notre éventail de modèles augmenter de façon considérable par l’arrivée de GM au sein du Groupe ALBI », a déclaré, dans un communiqué, Denis Leclerc, le président du Groupe ALBI le Géant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.