Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 août 2018 - 14:10

La première boutique Lee Valley au Québec s'installe au Centre Laval

Par Salle des nouvelles

Le Centre Laval est heureux d'annoncer la venue du premier magasin Lee Valley au Québec. D'une superficie de plus de 25 000 pieds carrés, Lee Valley occupera un espace de choix pour accueillir les adeptes du jardinage, les passionnés du travail du bois et tous les types de bricoleurs qui réalisent des projets tant pour l'intérieur que pour l'extérieur.

Reconnu pour sa variété d'outils, Lee Valley offre des produits de travail du bois, de jardinage, de loisirs et de quincaillerie, ainsi que des articles saisonniers et des articles-cadeaux. Lee Valley est également détenteur de la marque Veritas Tools.

Le détaillant canadien possède plusieurs points de vente au Canada. Cette première ouverture en sol québécois signifiera l'ajout d'une 20e succursale pour la populaire chaîne de magasins dont le siège social est basée à Ottawa. L'ouverture au Centre Laval est prévue pour le 3 octobre 2018.

« Lee Valley vient bonifier l'offre commerciale du Centre Laval qui a ajouté dernièrement les bannières Sportium et Avril Supermarché Santé en plus de l'ouverture, prévue en septembre, de Marshalls et HomeSense. Nous sommes très fiers de pouvoir accueillir le premier magasin Lee Valley au Québec », indique Manon Larose, vice-présidente, location commerce de détail pour Cominar.

Pour obtenir plus d'informations, visitez www.centrelaval.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.