Publicité
26 septembre 2019 - 12:00 | Mis à jour : 12:47

Consommation

Le groupe Délimax-Montpak lance "Famille Fontaine", une nouvelle marque de produits de viande

Par Salle des nouvelles

Le groupe Délimax-Montpak a annoncé le lancement de sa nouvelle marque, Famille Fontaine à Laval. Celle-ci concerne plusieurs viandes locales: le veau de grain, le veau de lait sans OGM, l’agneau et des prêts-à-cuire.

Le veau de la ferme à l’assiette

« Avec la nouvelle gamme de produits Famille Fontaine, nous souhaitons ramener le veau sur la table des Canadiens et leur faire apprécier son goût fin et raffiné, mais aussi leur faire connaître les nombreux bénéfices de cette viande maigre et nutritive, a déclaré Alex Fontaine, président de Montpak.

Des prêts-à-cuire, faits de viande fraîche, sans agents de conservation, sans gluten et contenant un minimum de sel. Ils ne contiendraient que cinq ingrédients au maximum. « Notre engagement à offrir des produits de qualité supérieure débute à la ferme. Tous nos animaux sont élevés sans l’usage d’hormones, selon les plus hauts standards du bien-être animal et notre veau de lait est sans OGM » a ajouté Fabien Fontaine, président de Délimax.

Un contrôle de la qualité «tout au long de la chaîne de production»

L’arrivée de la nouvelle marque Famille Fontaine représente le résultat de plusieurs années de travail et d’investissements. « Nous avons vraiment attendu d’avoir tous les ingrédients en place pour assurer le succès du lancement : les terres agricoles, la production de la nourriture animale, l’élevage et les usines de transformation. Ceci nous permet d’assurer un contrôle de la qualité tout au long de la chaîne de production. », a expliqué Donald Fontaine, président de la division transport du groupe Délimax-Montpak.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.