Publicité

18 juillet 2020 - 09:45

Entrepreneuriat

L'épicerie zéro déchet Alterrenative ouvrira à la fin de l'automne

Par Inès Lombardo, Journaliste

Alterrenative, la première épicerie zéro déchet de Laval sous forme d'organisme à but non lucratif est en cours d'installation. Les cofondateurs, Amélie Proulx et Mathias Schmidt, sont en phase d'autofinancement. Le commerce ouvrira à l'automne 2020.

« Ce sera dans la quartier Pont-Viau, près du métro Cartier ». C'est la seule information qui a filtré à propos de la nouvelle épicerie Zéro déchet Alterrenative.

Si Amélie Proulx et Mathias Schmidt sont aussi mystérieux sur le lieu où leur commerce est en train de prendre ses quartiers, c'est parce-qu'ils n'ouvrent qu'à la fin de l'automne. Initialement, ils devaient ouvrir en septembre, mais comme beaucoup d'entrepreneurs, la pandémie leur a fait réviser leurs plans.


Inclure tous les partenaires

Après des études de biologie, Amélie participe à un stage d'entrepreneurs à l'automne 2019. C'est là qu'elle rencontre Mathias Schmidt. Tous deux ont la même idée de projet, et deviennent ainsi collaborateurs.

Les deux jeunes montréalais ont décidé d'ouvrir sous la forme d'un organisme à but non lucratif (OBNL). « Je pense que cela nous distingue des autres épiceries zéro déchet du Québec, qui sont en majorité des entreprises privées », lance Amélie Proulx.

L'avantage sera d'inclure les clients, qui, par une carte membre de 25$ par année, pourront ainsi participer aux décisions lors des assemblées générales annuelles du commerce. Des rabais de toutes sortes seront également appliqués.

Pour prendre la température, ce printemps, les deux jeunes ont créé la page Facebook pour sonder les Lavallois sur l'idée du commerce. Résultat : avant même que le commerce n'ait ouvert ses portes, plus de 750 personnes sont abonnées.

« Laval est la deuxième ville la plus densément peuplée du Québec mais il n'y avait pas d'épicerie de vrac. Cela faisait plus sens pour nous de venir à Laval, on a vraiment cette volonté de servir des citoyens qui ne sont pas desservis par cette offre.»

Actuellement, la campagne d'auto-financement du magasin, commencée le vendredi 10 juillet, a récolté la moitié de son objectif de 15 000$; soit 7 515 $. L'argent sera investi dans l'équipement du magasin, entre autres.

Alterrenative offrira autant des produits alimentaires frais que secs (céréales, noix...) que des produits d'hygiènes et d'entretien ménager. « Nous tentons le plus possible de privilégier les produits québécois, voire lavallois », ajoute la jeune entrepreneure. Une seule recommandation: apporter ses contenants. Un coin café sera également aménagé.

Sur la page Facebook, les deux partenaires s'amusent à laisser un indice, de temps à temps. Une manière d'accrocher l'attention... Et cela fonctionne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.