Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Nouvelle ligne de  production

Un investissement de 8 M$ chez Soleno Textile

durée 13h00
26 janvier 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

L'entreprise Soleno Textile vient d'annoncer la mise en service d’une nouvelle ligne de production qui lui permettra de répondre aux demandes grandissantes du secteur du textile non tissé et  de participer, au besoin, à la chaîne d’approvisionnement en matière d’uniformes de protection pour le  secteur de la santé. 

Pour ajouter cette nouvelle chaîne de production, Soleno Textile a reconfiguré ses installations à Laval  afin d’ajouter 15 000 pi2 d’espace de production. L’acquisition de ce nouvel équipement, l’un des plus  modernes en Amérique du Nord, représente un investissement de plus de 8 M$. L’entreprise peut donc  maintenant compter sur la plus récente technologie dans le secteur du textile non tissé au Canada.  

L’innovation, la robotisation et l’automatisation étant au cœur de la stratégie de l’entreprise, ce projet s’inscrit parfaitement dans le processus d’amélioration continue mis en place. Cette acquisition fait donc  passer l’usine de Soleno Textile à l’ère de l’industrie 4.0, une vision affirmée par l’entreprise dans les  dernières années.  

« C’était un projet très important pour l’entreprise. L’acquisition d’une telle technologie demande  beaucoup de préparation. Entre l’évaluation des besoins, la réception de l’équipement et son démarrage,  près de trois années se sont écoulées. Les efforts déployés nous permettent maintenant de desservir  nos différents secteurs d’activités; les infrastructures, commercial et institutionnel, l’agricole, le résidentiel  et les ressources naturelles mais également le secteur médical en cas de besoins » souligne François  Pépin, directeur général de Soleno Textile. 

Tour de force
Cette nouvelle ligne de production, qui aurait dû démarrer à la fin du premier trimestre 2020, permettra à l’entreprise québécoise d’accroître de façon considérable sa production et mieux desservir sa clientèle  canadienne et américaine en poursuivant le développement de nouvelles gammes de produits pour des  applications géotechniques, acoustiques, horticoles et industrielles. À terme, cet important  investissement permettra la création de cinq nouveaux emplois pour l’usine de Laval. 

Rappelons qu’en mars dernier, en réponse à l’appel d’intérêt lancé par TechniTextile Québec pour  approvisionner le ministère de la Santé et des Services sociaux en matière d’uniformes de protection, Soleno Textile, spécialisée dans le développement et la fabrication de textiles non tissés, avait sollicité  deux autres entreprises du secteur du textile pour unir leur expertise en vue de développer un tissu  laminé destiné à la fabrication de blouses de protection de niveaux 1,2 et 3 utilisées par les médecins,  les infirmiers, les ambulanciers et les responsables de l’entretien. En moins de deux semaines,  l’entreprise avait transformé sa chaîne logistique et complété toutes les étapes d’homologation.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 août 2022

Moderna s'implantera à Laval pour sa nouvelle usine de vaccins

Le géant pharmaceutique américain Moderna a choisi Laval pour implanter sa nouvelle usine de fabrication de vaccins ARNm au Canada.  L'entreprise a annoncé jeudi avoir signé au début du mois un contrat d'achat avec l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) pour un terrain au parc de biotechnologie de Laval.  «Ce site offre ...

5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...