Publicité

4 juin 2021 - 10:00

Beaucoup à faire en terme de virage numérique

Connexion Laurentides dévoile le Baromètre industriel des Laurentides 

Par Catherine Deveault

Connexion Laurentides a présenté aux acteurs du système économique de la région, ainsi qu’aux entreprises de la région, le Baromètre industriel des  Laurentides. Cette première édition axée sur la région des Laurentides vise à dresser un portrait du secteur manufacturier régional, et ce, en tenant compte de la dernière année.

Cette étude a été faite en collaboration avec la STIQ et selon le baromètre industriel Québécois, qui pour sa part en est à sa 12e édition. Ce nouvel outil visent à mesurer objectivement l’état de la situation des entreprises manufacturières de la région, le tout en tenant compte des enjeux vécus par ceux-ci, et ce, lors de la dernière année.  

Constats 

Un constat important de cette étude concerne l’industrie 4.0, il semble qu’il reste encore beaucoup à faire pour les entreprises des Laurentides, et ce, en terme de virage numérique.

En effet, c’est près de la moitié des PME manufacturières des Laurentides qui n’ont à ce jour intégré aucune ou qu’une seule technologie numérique dans leur organisation. Ce pourcentage s’élevant à 53%, si l’on se tourne du côté des plus petites entreprises.  

Quelques données intéressantes de l’étude :  

∙ À 70% les entreprises interrogées mentionnent que le manque de temps est un frein à l’adoption du virage numérique ainsi que le manque de personnel qualifié à 64%.  

∙ Ce sont plus de la moitié des entreprises manufacturières des Laurentides qui effectueraient de l’exportation. Lors de la dernière année, 69 % de celles-ci ont réalisé des ventes à l’extérieur du Québec et 53 % ont exporté à l’extérieur de Canada. 

∙ Le sondage Baromètre révèle une détérioration de la situation de l’emploi chez les PME manufacturières des Laurentides de 2019 à 2020. Ce sont 20 % d’entre elles qui ont connu une augmentation d’au moins 5 % de leur nombre d’employés. En contrepartie, trois entreprises sur dix ont connu une diminution d’au moins 5 % de leur nombre d’employés. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.