Publicité

8 septembre 2021 - 10:00

Parition le 15 septembre

La toute première revue faite par et pour les travailleur·euse·s autonomes

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

L’Académie des Autonomes lance la toute première revue consacrée aux travailleur·euse·s autonomes. Elle paraîtra le 15 septembre 2021 et est d’ores et déjà disponible en prévente.

Pour cette première édition, l’ambition est de partager les parcours de travailleur·euse·s autonomes, et notamment leur retour d’expérience sur leur transition du salariat au travail autonome, ou l’inverse, et du travail autonome à l’entreprenariat (PME).

On y retrouve donc des témoignages sur de nombreuses thématiques au centre des préoccupations, et notamment la question du maintien de l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle.

Ainsi la revue s’adresse tant aux travailleur·euse·s autonomes déjà en activité, qu’aux personnes ayant pour projet de sauter le pas.

La revue propose également une multitude d’outils tels qu’un calendrier avec les bourses et concours des prochains mois et un article dédié à la création de son site web sur Webself. Des suggestions de lecture, ainsi que des citations ponctueront enfin la lecture.

La Revue des Autonomes, disponible en ligne, sera éditée aux six mois.

L’Académie des Autonomes a été créée pour soutenir les travailleur·euse·s autonomes dans leur quotidien, autant dans leur lancement que dans leur développement. À travers une riche boîte à outils (Pandora), des formations concrètes, des articles de blogues et des capsules vidéos elle soutient les solopreneur·e·s. Le tout est disponible 24/7 pour correspondre à la réalité d’un·e travailleur·euse autonome.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.