Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pénurie de main-d’œuvre

Construction: les difficultés de recrutement se sont amoindries, selon des employeurs

durée 18h00
9 août 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Les difficultés de recrutement dans l'industrie de la construction se sont atténuées, ces derniers mois, au point de ne plus être l'obstacle le plus important au bon fonctionnement des entreprises.

C'est ce que conclut la Commission de la construction du Québec, à la lumière d'une consultation qu'elle a menée auprès d'employeurs de l'industrie et à laquelle 1216 d'entre eux ont répondu.

Ainsi, 60 % des personnes interrogées ont rapporté avoir vécu des difficultés de recrutement, lors de la consultation de mai dernier, comparativement à 67 %, l'automne dernier.

La CCQ conclut que les difficultés de recrutement «se sont amoindries de façon significative».

Aussi, à l'automne 2022, ces entrepreneurs avaient cité la difficulté à embaucher de la main-d'oeuvre comme premier obstacle au bon fonctionnement et à la rentabilité de leur entreprise, et ce, dans une proportion de 56 %.

Au printemps 2023, cette difficulté à embaucher était passée au second rang des obstacles. Elle a été dépassée, au premier rang, par les problèmes de compétence et de qualité de la main-d'oeuvre, dans une proportion de 53 %.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Étude: les droits des non-syndiqués sont mal protégés, favorisant les accidents

Malgré la réforme du régime de santé et de sécurité du travail, les droits des personnes non syndiquées au Québec sont moins bien protégés, ce qui favorise les accidents de travail et les maladies, soulève une nouvelle étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS). Selon l'étude publiée jeudi, la loi modernisant le ...

durée Hier 18h00

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...

durée Hier 9h00

La règle sur les inscriptions en français pourrait augmenter le prix de produits

Selon un groupe industriel et une avocate montréalaise, la réglementation québécoise proposée, qui exigerait davantage d'inscriptions en français sur les produits de consommation, entraînerait un choix plus restreint et des coûts plus élevés pour des produits tels que les appareils électroménagers. En vertu de la loi en vigueur, les marquages ...