Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Union des producteurs agricoles (UPA)

Le gouvernement du Québec bonifiera son aide financière aux agriculteurs

durée 18h00
3 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a annoncé lundi après-midi avoir conclu une entente de principe avec l'Union des producteurs agricoles (UPA).

Celle-ci sera soumise au conseil des ministres mercredi. Cet accord survient après cinq mois de manifestations de la part des membres de l’UPA.

«C’était une très bonne rencontre. Je suis content d’avoir une entente de principe avec l’UPA. On a vu des manifestations au cours des dernières semaines, et les agriculteurs ont été entendus», a affirmé M. Legault après sa rencontre avec le président de l’UPA, Martin Caron, au siège social du syndicat, à Longueuil. Il était accompagné du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne.

Le premier ministre a indiqué que le contenu précis de l’offre et le montant des investissements seront dévoilés lorsqu’elle aura été acceptée par le conseil des ministres.

De son propre aveu, «il fallait vraiment bonifier le programme», particulièrement en raison de la hausse des taux d’intérêt.

«En 2023, les pluies abondantes ont causé des dégâts aux producteurs maraîchers. Il va y avoir une aide supplémentaire. On va revoir aussi le programme pour aider les agriculteurs à faire face aux taux d’intérêt qui sont très élevés, particulièrement pour les jeunes de la relève. Quand les taux passent de 4 à 7 %, ç’a un impact majeur sur les résultats financiers, donc on va bonifier le programme», a déclaré M. Legault.

Il s’est aussi engagé à diminuer «la paperasse et la bureaucratie» et à «remplacer le moratoire sur les superficies cultivables par un cadre réglementaire».

«Réduire la paperasse et la bureaucratie, c’est un dossier que je prends à bras-le-corps avec Sonia LeBel et André (Lamontagne). On a identifié 14 mesures à court terme sur lesquelles on va travailler pour réduire la paperasse et la bureaucratie. Malheureusement, des agriculteurs sont obligés d’embaucher des professionnels à des taux horaires très élevés. On va alléger leur paperasse et la bureaucratie. À moyen terme, on va ajouter d’autres mesures.»

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Bureau de la concurrence a deux ordonnances liées à son enquête sur les épiciers

Le Bureau de la concurrence affirme avoir obtenu deux ordonnances de la Cour fédérale exigeant que les sociétés mères de Loblaw et de Sobeys lui transmettent des informations liées à son enquête sur de présumés comportements anticoncurrentiels. Le bureau enquête sur le recours aux contrôles de propriété dans le secteur de l'épicerie, qui sont des ...

7 juin 2024

Le fédéral propose des changements aux réglementations sur le cannabis

Le gouvernement fédéral propose une série de changements à la réglementation sur le cannabis dans le but de faire des économies. Décrits dans la dernière édition de la Gazette du Canada, le journal officiel du gouvernement, les changements entraîneraient des économies annuelles d'environ 41 millions $ liées aux coûts administratifs et à la ...

5 juin 2024

Nathalie Paterakis reçoit le prix d'excellence esprit d'entreprise

La masso-kiné-orthothérapeute et propriétaire de la clinique Massothérapie 13 et osthéopathie à Laval, Nathalie Paterakis, a remporté le Prix d’excellence Esprit d’entreprise lors de l’Évènement reconnaissance de la massothérapie 2024. Cet évènement organisé par le Réseau des massothérapeutes professionnels du Québec a réuni 200 personnes ...