Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 juin 2018 - 14:35 | Mis à jour : 20:47

Les Zones musicales sont de retour à Laval

Par Salle des nouvelles

Pour une troisième année consécutive, les Zones musicales sont de retour à Laval.

Du 13 juillet au 23 août 2018, plus de quarante spectacles gratuits seront présentés d’un bout à l’autre de l’Île-Jésus afin de charmer les spectateurs aux rythmes de la musique. Jazz, swing, blues, pop et folk, musiques du monde, classique : tous les amateurs et mélomanes seront satisfaits, peu importe leurs goûts!

Les curieux auront également l’occasion de découvrir une programmation riche et diversifiée présentée au cœur des parcs, des places publiques, des berges et du centre-ville. Lavallois et gens des environs auront l’occasion de rencontrer des artistes de renom et de la relève, en formule intime ou dans des spectacles à grand déploiement.

Avec 4 styles musicaux, 8 zones, 40 spectacles extérieurs gratuits et plus de 300 artistes de renom et de la relève, les Zones musicales sont un événement à ne pas manquer cet été.

Quelques spectacles incontournables de l'été

  • 14 juillet : The Lost Fingers
  • 20 juillet : Émile Bilodeau
  • 21 juillet : Karim Ouellet
  • 28 juillet : Angel Forest
  • 1 et 8 août : Orchestre Symphonique de Laval
  • 3 août : Élage Diouf
  • 10 août : Fanny Bloom
  • 17 août : Papagroove et ses invités
  • 18 août : Alex Nevsky et ses invités

Pour la programmation complète, visitez le :laval.ca/zonesmusicales.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.