Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2018 - 08:54 | Mis à jour : 09:11

Festival Laval en Rires/Laval Laughs : une réussite sur toute la ligne

Le Festival Laval en Rires/Laval Laughs s'est terminé le 30 septembre dernier et fut une réussite. Du 20 au 30 septembre 2018, plus de 3000 personnes ont assisté aux 12 spectacles d'humour, dont 4 à guichet fermé.

Les spectateurs se sont réunis au Théâtre Marcellin-Champagnat, Le Cabaret C et Espace Éphèmere au Centropolis pour voir plus de 80 humoristes incluant Mario Jean, Mélanie Couture, Mehdi Bousaidan, Stéphane Fallu, Chantal Desjardins, Étienne Dano et même l'acteur/comédien américain Pauly Shore.

Les festivités gratuites à la Place Laval en Rires au Centropolis qui ont eu lieu du 27 au 30 septembre ont attiré plus de 5000 personnes. De nombreuses familles ont eu la chance de jouer avec les joueurs du Rocket de Laval, de s'entraîner avec Tennis 13, de jouer à des jeux de vidéo virtuels avec Ubisoft, de profiter des jeux gonflables et de participer à plusieurs autres activités.

Animée par Rythme 105.7 et The Beat 92.5, la Place Laval en Rires a également présenté des véhicules de Jaguar Land Rover Laval, de délicieuses bouchées de Pâtisserie Saint-Martin et un kiosque d'Espace Montmorency, entre autres. De plus, le public a eu l'occasion de voir des artistes talentueux sur scène, notamment des chanteurs de Warner Music Canada.

La programmation pour la deuxième édition du festival sera disponible au printemps 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.