Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 novembre 2018 - 10:00 | Mis à jour : 16:39

Des personnes sourdes ont la chance d'assister au spectacle de Peter Macloed

C’est à la salle Marcellin Champagnat le samedi 10 novembre en après-midi que Spectacle Interface, petite entreprise lavalloise a présenté son 15ième spectacles professionnels.

Spécialisé dans la présentation de spectacle pour un public composé, pour la plupart de personne sourdes s’exprimant en langue de signe québécoise (LSQ), c’est le spectacle LIBRE de Peter Macloed, auquel ils ont eu la chance d’assister. Après un début ou Peter semblait un peu déstabilisé par la présence de son acolyte du moment, l’interprète Martin Asselin, il a su établir une super belle collaboration qui est venue agrémenter le spectacle, au grand bonheur du public sourd.

« Ce fût toute une expérience, ouin ben spécial! » a mentionné Peter sur les ondes d’une radio montréalaise.

Près de 400 personnes se sont déplacées de toute les régions du Québec pour assister à cette représentation spéciale. « C’est un évènement bien apprécié dans la communauté sourde, qui a également accès à l’artiste pour les autographes en compagnie d’une interprète pour se faire comprendre à la fin du spectacle », mentionne le principal intéressé, Martin Asselin.

Le succès de cette aventure réside dans le fait que tous les numéros sont interprétés mais également adaptés et joués. « Il faut être aussi un peu comédien pour bien rendre le message sur scène ». Pour le moment Spectacle Interface travail sur un autre projet qui devrait être présenté en mai 2019.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.