Publicité
22 mai 2019 - 08:00

« Festival of Music »

Le Maxi-Orchestre de L’École Poly-Jeunesse de Laval remporte 2 prix à Boston

Par Salle des nouvelles

Le Maxi-Orchestre de L’École Poly-Jeunesse de Laval a remporté deux prix majeurs lors du « Festival of Music », le 27 avril à Boston.

En effet, ce sont 35 jeunes (violonistes, altistes, violoncellistes et contrebassistes), tous en secondaires 1 et 2 du programme Musique-Cordes de l’École Poly-Jeunesse, sous la baguette de leur professeur Christophe Montpetit-Jodoin (assisté de Carl Beaudoin), qui ont concouru le 27 Avril à Boston, dans la série des prestigieux Festivals of Music. La tâche était ardue cette année. Le Maxi-Orchestre, étant en compétition uniquement avec des orchestres de « High Schools » Américaines et Canadiennes, se trouvait donc être l’orchestre le plus jeune dans cette compétition.

Leurs magnifiques interprétations de pièces de Vivaldi, Brahms et Newbold leur ont d’abord valu de remporter la compétition dans leur catégorie, avec Mention Supérieure (la plus élevée) et une note de 96%, et surtout de remporter le titre de meilleur orchestre toutes catégories et âges confondus ! Les juges ont souligné la qualité du répertoire, de la dynamique, de la direction et des solistes, l’un deux ayant même noté qu’il y avait longtemps qu’il n’avait pas entendu de musique si bien exécutée en concours.

Briller lors de ces occasions et faire ainsi rayonner le nom de Laval est devenu, depuis des années, une marque de fabrique du Maxi-Orchestre qui participera probablement encore l’an prochain aux Festivals of Music!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.