Publicité

10 juin 2020 - 14:00

Consultation citoyenne cet été du 10 juillet au 10 août

Coup d’envoi des études d’avant-projet pour la construction d’une infrastructure culturelle majeure à Laval

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval annonce qu’elle va de l’avant avec les études d’avant-projet pour la construction d’une infrastructure culturelle majeure dans le secteur Montmorency, au cœur du centre-ville.

Représentant une demande de longue date des organismes culturels lavallois, ce projet d’envergure réunira un centre de création artistique professionnelle et une bibliothèque centrale qui transformera l’offre de services de l’ensemble du réseau des bibliothèques de quartier.

Les Lavallois sont conviés à la première étape d’une démarche participative sur cette infrastructure, du 10 juillet au 10 août, en mode virtuel.
 
Une bibliothèque et un centre de création artistique professionnelle

Le modèle innovant et unique jumelant deux institutions en un lieu phare fera de ce projet d’infrastructure culturelle un moteur d’innovation, non seulement dans le secteur culturel, mais aussi d’un point de vue social, économique et environnemental et contribuerait au  développement d’un centre-ville distinctif, connecté et animé à échelle humaine.

« Cette infrastructure permettra de reconnaître l’unicité de notre région et contribuera au renforcement de la citoyenneté culturelle des Lavallois », appuie Sylvie Lessard, présidente de Culture Laval.
 

Ce projet d’infrastructure d’envergure métropolitaine comprend deux facettes. D’une part, une bibliothèque centrale deviendra le cœur du réseau des bibliothèques avec, notamment, une collection pouvant atteindre plus de 330 000 documents accessibles dans le réseau et numériquement, des espaces technologiques et des services ancrés dans la modernité qui seront offerts à l’ensemble de la population bonifiant ainsi l’offre de service aux citoyens.

 « 10 ans de persévérance »

D’autre part, un centre de création artistique professionnelle prendra place; adapté aux différentes disciplines et à la fine pointe des pratiques culturelles, il sera sous l’égide du Regroupement d’organismes culturels et d’artistes lavallois (ROCAL). Il permettra de consolider le milieu artistique lavallois, de retenir les artistes et les auteurs sur le territoire, en plus d’attirer les talents de tous les horizons.
 
« C’est aujourd’hui l’aboutissement de 10 ans de persévérance pour nous, artistes et gestionnaires d’organismes culturels lavallois, de voir enfin se concrétiser l’édification d’un centre de création ancré sur ce territoire, résolument tourné vers notre communauté, qui répond à un besoin vital d’infrastructures culturelles, s'enthousiasme Charlotte Panaccio-Letendre, présidente du ROCAL et directrice générale et artistique du centre d'artistes Verticale. De plus, nous nous réjouissons de l’enrichissement qu’apportera son union avec la bibliothèque centrale de Laval à la vie des citoyens et des créateurs de tous horizons. »
 
Un retard à rattraper pour le réseau des bibliothèques

Comparativement à d’autres villes de taille comparable au Québec, Laval fait face à un manque criant d’espaces culturels et accuse un retard important quant à son réseau de bibliothèques. Ces constats ont conduit à l’adoption du Plan de développement culturel de la région lavalloise en 2019, par lequel la Ville de Laval et ses principaux partenaires se sont nommément engagés à mettre en œuvre des infrastructures d’envergure.
 
Ce projet est une occasion de combler des besoins importants. Il constituera le fer de lance de la vision culturelle Métamorphoses créatives, qui vise à transformer le secteur Montmorency en un véritable pôle de la culture et du savoir grâce à des investissements planifiés qui agiront comme autant de leviers de développement du territoire.
 
La construction de ce projet majeur viendra redynamiser et bonifier de manière substantielle l’offre du réseau des bibliothèques de la Ville. Tel que mentionné, ce projet se voit en complémentarité du développement culturel des quartiers, alors que :

·       La bibliothèque Marius-Barbeau sera la composante centrale du nouveau centre de services de proximité de l’Est, qui inclura un centre communautaire et un poste de quartier. Elle sera une contribution majeure à la revitalisation du pôle de quartier Saint-François.
·       Les travaux d’agrandissement de la bibliothèque Germaine-Guèvremont, bien ancrée dans sa communauté, ajouteront des espaces de travail pour les citoyens et revitaliseront cette bibliothèque au patrimoine moderne.
·       La bibliothèque Philippe-Panneton sera une infrastructure majeure qui participera à la revitalisation culturelle et communautaire du quartier Laval-Ouest.
·       La bibliothèque Multiculturelle doit être relocalisée dans le secteur Chomedey d’ici 48 mois. Une analyse stratégique sera réalisée pour choisir la meilleure option possible, et ce, afin de bien répondre aux besoins de la population du secteur desservi et éviter un bris de service.
 
Une démarche pour tous les Lavallois

Du 10 juillet au 10 août, les citoyens seront invités à partager leurs rêves et leurs idées sur ce futur pôle de culture. Ils auront aussi l’occasion d’en savoir plus sur le concept d’aménagement de la bibliothèque centrale et de le bonifier. La communauté sera invitée à prendre part à l’élaboration du projet, afin qu’il réponde à ses besoins et à ses aspirations.
 
Pour davantage de renseignements, consulter le site suivant: repensonslaval.ca/infra-culturelle

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.