Publicité

10 mai 2021 - 15:00 | Mis à jour : 16:19

« Voyager dans un Montréal d’hier et de demain »

Pierre Brassard participera au premier Salon du livre du Premium Outlets à Mirabel

Par Catherine Deveault

L’auteur d’Oratorio, Pierre Brassard, annonce sa participation à ce Salon du livre à Mirabel qui se déroulera du 9 au 13 juin prochain. M. Brassard désire faire connaître au public de la région son roman Oratorio qui se présente en mode joyeusement crépusculaire entre la métropole Montréalaise et sa région natale du Saguenay-Lac-St-Jean en 2061.

Très passionné par la recherche historique, il nous fait voyager dans un Montréal d’hier et de demain où l’on évoque autant l’ancien premier ministre du Québec Robert Bourassa, que l’effondrement démographique du Québec.

Son premier roman d’anticipation où ésotérisme et djhadisme s’entremêlent et s’entrechoquent nous révèle bien des surprises dans une métropole où un Québécois originaire du Congo, qui travaille comme démographe-statisticien à l’Institut de la Statistique du Québec, nous informe qu’une majorité de musulmans habitent maintenant l’île de Montréal. Il se trame même un complot à l’Oratoire St-Joseph. L’auteur y dresse une fresque prémonitoire où la réalité dépasse la fiction.

En guise de présentation M. Brassard aimerait ajouter ceci : « Il faut créer des ponts entre les régions du Québec et notre seule et unique métropole Montréalaise. Ma démarche d’écrivain va dans ce sens avec mon premier roman d’anticipation Oratorio. Comme écrivain, j’ai le goût de partager, discuter et d’échanger avec les citoyennes et citoyens des différentes localités au Québec et ce premier salon en sera une occasion merveilleuse. Je convie les lecteurs et lectrices avides de littératures québécoises de la région de Mirabel à converger vers cette première édition littéraire qui ne sera probablement pas la dernière. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.