Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Service de police de Laval

Perquisitions de drogues et arme à feu

durée 11h30
8 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Les 26 mars et 5 avril derniers, le Service de police de Laval (SPL) a réalisé des arrestations et des perquisitions en lien avec du trafic de stupéfiants sur les territoires de Laval et de Montréal.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre du projet Centaure et du Programme Accès-Cannabis. La grande majorité de la saisie comportant des sacs de bonbons sous forme de jujubes contenant du THC, le SPL tient à souligner la dangerosité d’un tel produit circulant sur le territoire, car la consommation pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des enfants.

Rappel des faits.

Au mois d’aout 2021, certaines concordances de dossiers impliquant de la possession et du trafic de cannabis sont portées à l’attention des enquêteurs. Le Projet Cohésion, mis sur pieds en novembre 2021, permet d’établir des activités illicites de distribution de cannabis sous plusieurs formes, entre un commerce de Kanesatake et des suspects résidents à Laval. Ceux-ci procédaient ensuite à du trafic de stupéfiants sur les territoires de Laval et de Montréal.

Le 25 mars dernier, les suspects ont été arrêtés et des mandats de perquisition sont obtenus pour deux résidences du quartier Chomedey et une troisième située à Laval-Ouest, de même que quatre véhicules. Ces perquisitions ont permis de saisir une grande quantité de stupéfiants, des produits dérivés, de même qu’une arme à feu et plusieurs produits provenant de la criminalité. Au total, cinq individus ont été arrêtés dans le cadre de cette vaste opération qui aura mobilisé plusieurs policiers et enquêteurs du SPL, de même que l’appui et la participation d’agents de la Sureté du Québec ainsi que CANAFE.

Danger potentiel pour les enfants

La loi sur le cannabis interdit que les emballages de produit contenant du THC soient attrayants afin d’attirer l’œil des enfants. Que ce soit par la représentation d’une personne, d’un personnage ou d’un animal, réel ou fictif, figurant directement l’emballage ou l’étiquette. De même, cette Loi interdit aussi d’avoir plus de 10 mg de THC par bonbons et/ou par emballage.  Dans le présent dossier, un des bonbons saisis contenait 1000 mg de THC selon l’emballage.  

Ces jujubes en apparence inoffensifs peuvent provoquer une intoxication sévère s’ils sont ingérés par des enfants. Il est difficile de déceler à l’œil nu s’il s’agit d’un simple bonbon ou si ce dernier contient du THC. Le SPL recommande aux parents d’acheter des bonbons dans des magasins connus et de vérifier la provenance ainsi que l’état de l’emballage. Le SPL conseille également aux parents de communiquer rapidement avec Info-Santé ou de composer le 911 s’ils soupçonnent que leur enfant ait consommé un bonbon au THC, et qu’il présente des symptômes inhabituels, tels qu’un état de confusion ou de désorientation, de l’anxiété ou un état de psychose.

Bilan des perquisitions     

Stupéfiants : valeur totale de 388 527 $
60.2 kg de bonbons au THC (imitation de bonbon pour enfants)
- 28.6 kg de cannabis séché
- 2.2 kg de résine de cannabis
- 644 comprimés de méthamphétamine avec inscription « ICE »
- 46 grammes de chocolat au THC
- 17 grammes de chocolat à la psilocybine
- 495 vapoteuses à usage unique à 98 % de THC

Arme à feu :
-
Pistolet 9 mm Glock 17
-2 chargeurs à haute capacité
-
3 chargeurs de 10 balles
241 projectiles de 9 mm dans des boîtes

Autre :
143 105 $ argent canadien
- 9 352 $ argent US
3 véhicules (valeur 132 000 $)
-100 000 $ en  valeurs autres

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...

Le juge en chef de la Cour suprême plaide pour davantage de transparence

Les tribunaux canadiens doivent être plus transparents afin de maintenir la confiance du public dans le système de justice, a déclaré jeudi le juge en chef de la Cour suprême du Canada avant une rare séance à l’extérieur d’Ottawa. Le juge en chef Richard Wagner a déclaré à La Presse Canadienne qu’il était désormais plus important pour les ...

Forte augmentation des crimes en ligne durant la COVID-19

De nouvelles statistiques indiquent que les cas d’extorsion déclarés à la police au Canada ont augmenté de près de 300 % au cours de la dernière décennie, au moment où le crime a augmenté en ligne pendant la pandémie de COVID−19. «Ces augmentations inquiétantes sont liées à l’utilisation des plateformes de médias sociaux et d’autres fournisseurs ...