Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rapport d’activités 2021

Des actions qui font la différence au service de police de Laval

durée 11h00
9 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

5 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Le directeur du Service de police de Laval (SPL), M. Pierre Brochet, a déposé le Rapport d’activités 2021, le 7 juin dernier, au caucus-Conseil municipal de la Ville de Laval.

Il a présenté les principaux faits saillants, les réalisations et le bilan de criminalité de la dernière année, en plus de poser un regard sur l’avenir.

Faits saillants de la criminalité

En 2021, près de 56 % des événements déclarés au Service de police de Laval sont de nature criminelle alors que 44 % des autres événements enregistrés dans un rapport sont de nature non criminelle. À titre comparatif, cette proportion était similaire en 2020 et s’approchait de 50 % en 2019.

Le total de victimes de crimes contre la personne a connu un sommet en 2021. Il s’agit d’une augmentation de 25 % comparativement à 2020. Près de 30 %, des affaires criminelles déclarées en 2021, concernent une victime de crime contre la personne.

Le volume d’accidents a connu une augmentation de 9 % en 2021. Toutefois, ce volume demeure sous la moyenne des cinq dernières années. Il faut rappeler que l’année de comparaison, soit 2020, correspond à une année marquée par plusieurs mesures sanitaires favorisant la limitation de certains contacts, et donc de déplacements.

Comparativement à l’année 2019, les années 2020 et 2021 ont connu une augmentation du nombre d’événements de décharges d’armes à feu véritables sur le territoire lavallois. En 2021, elles sont principalement survenues dans des lieux publics, et en majorité dans le quartier Chomedey.

Le nombre de victimes de violence conjugale en 2021 atteint un sommet, avec une augmentation de 11 %. L’année précédente, le plus bas nombre déclaré en cinq ans avait été enregistré. De 2020 à 2021, les infractions sexuelles, les cas de harcèlement criminel et de profération de menaces connaissent plus particulièrement des hausses et des sommets en contexte de violence conjugale. Des données complémentaires permettent de constater que le nombre d’interventions en matière de violence conjugale menées par la division Urgence sociale a aussi connu une augmentation en 2021.

Le total de dossiers de crimes contre la propriété connaît une augmentation de 4 %. Cette tendance vient rompre l’évolution à la baisse amorcée depuis au moins 2017.

Le volume d’introductions par effraction est à son plus bas niveau depuis 2017, avec une baisse de 5 %, comparativement à 2020. Le volume d’introductions ciblant des commerces et de celui dans des camps, chalets ou roulottes, a été inférieur en 2021.

Le volume de dossiers d’état mental perturbé poursuit son évolution à la hausse en 2021 avec une augmentation de 12 %, ce qui représente une moyenne de 6 dossiers par jour.

Le volume d’accidents a connu une augmentation de 9 % en 2021. Toutefois, ce volume demeure sous la moyenne des cinq dernières années. Il faut rappeler que l’année de comparaison, soit 2020, correspond à une année marquée par plusieurs mesures sanitaires favorisant la limitation de certains contacts, et donc de déplacements.

Comparativement à l’année 2019, les années 2020 et 2021 ont connu une augmentation du nombre d’événements de décharges d’armes à feu véritables sur le territoire lavallois. En 2021, elles sont principalement survenues dans des lieux publics, et en majorité dans le quartier Chomedey.

Le nombre de victimes de violence conjugale en 2021 atteint un sommet, avec une augmentation de 11 %. L’année précédente, le plus bas nombre déclaré en cinq ans avait été enregistré. De 2020 à 2021, les infractions sexuelles, les cas de harcèlement criminel et de profération de menaces connaissent plus particulièrement des hausses et des sommets en contexte de violence conjugale. Des données complémentaires permettent de constater que le nombre d’interventions en matière de violence conjugale menées par la division Urgence sociale a aussi connu une augmentation en 2021.

Le total de dossiers de crimes contre la propriété connaît une augmentation de 4 %. Cette tendance vient rompre l’évolution à la baisse amorcée depuis au moins 2017.

Le volume d’introductions par effraction est à son plus bas niveau depuis 2017, avec une baisse de 5 %, comparativement à 2020. Le volume d’introductions ciblant des commerces et de celui dans des camps, chalets ou roulottes, a été inférieur en 2021.

Le volume de dossiers d’état mental perturbé poursuit son évolution à la hausse en 2021 avec une augmentation de 12 %, ce qui représente une moyenne de 6 dossiers par jour.

Autres réalisations marquantes

Des avancées importantes ont été menées dans le cadre du déploiement de la nouvelle offre de service, soit notamment, la création de l’escouade Azimut et la constitution de l’escouade Prévention, de même que la nouvelle structure de la Section des enquêtes criminelles. Des projets d’infrastructure ont aussi débuté, soit le futur poste de police de l’Ouest, le Centre de proximité de l’Est ainsi que d’autres travaux et rénovations de nos installations.

Laval étant la deuxième ville d’accueil des personnes immigrantes au Québec, le SPL a la volonté d’agir en tant que leader en matière de diversité et d’inclusion. C’est pourquoi le Service a engagé un grand dialogue sur l’état de nos relations avec les citoyens. De cette consultation est né un ambitieux plan d’action de notre Service en matière de discrimination raciale et sociale, intitulé Justice et équité, qui a officiellement été lancé en mars 2022.

Pour offrir une aide adaptée auprès des personnes en détresse, la Division urgence sociale a lancé en 2021 un projet de patrouilles formées d’intervenants sociaux. Cette initiative vise à intervenir encore plus rapidement lors de situations complexes touchant des problématiques psychosociales et nécessitant des interventions adaptées. Il s’agit d’une approche innovante et d’un modèle unique au Québec.

La volonté d’assurer la sécurité de tous les Lavallois s’est aussi exprimée devant l’augmentation des crimes liés aux armes à feu, un phénomène auquel fait face l’ensemble de la région métropolitaine. Le SPL a rapidement déployé plusieurs mesures, tant par une présence policière accrue dans les secteurs touchés, que par des actions ciblées en matière d’enquête. Les résultats y sont probants, avec la saisie de 41 armes à feu et de 38 arrestations en 2021. 

Pour terminer, le directeur Pierre Brochet a tenu à souligner les efforts des employés du SPL en cette année exceptionnelle.

« Il suffit de jeter un simple regard sur l’année qui se termine pour constater à quel point elle aura été riche en projets et en réalisations de toutes sortes. Ces résultats sont, encore une fois, le fruit d’un engagement et d’un professionnalisme marqués de la part de l’ensemble de notre personnel. Ils représentent une source d’inspiration et d’action, et je les en remercie. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le suspect d'un délit de fuite mortel à Laval comparaît

Le conducteur soupçonné d’avoir causé la mort d’un autre automobiliste, dimanche, à Laval, et de délit de fuite, a été arrêté et comparaît lundi au palais de justice.  L’homme de 25 ans fait face à des accusations de délit de fuite causant la mort et de délit de fuite causant des lésions, a précisé la porte-parole du Service de police de Laval ...

Moyens de pression des policiers de la SQ: une première en 15 ans

Devant la suspension samedi dernier des négociations entourant le renouvellement du contrat de travail des policières et policiers de la Sûreté du Québec échu depuis mars 2022,  l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) n’a d’autre choix que de prévoir des moyens de pression, vient-on d'annoncer aujourd'hui par voie de ...

Le juge en chef de la Cour suprême plaide pour davantage de transparence

Les tribunaux canadiens doivent être plus transparents afin de maintenir la confiance du public dans le système de justice, a déclaré jeudi le juge en chef de la Cour suprême du Canada avant une rare séance à l’extérieur d’Ottawa. Le juge en chef Richard Wagner a déclaré à La Presse Canadienne qu’il était désormais plus important pour les ...