Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 août 2018 - 14:15 | Mis à jour : 14:33

Fraude via les médias sociaux : deux suspects à identifier

La Sûreté du québec demande l'aide de la population afin d'identifier deux suspects de fraude.

Les victimes seraient entrées en contact, via les médias sociaux, avec une dame qui leur proposait de faire de l’argent rapidement. On leur demandait d’ouvrir, avec une carte de débit, des comptes bancaires dans lesquels de l’argent provenant de vente de bijoux devait être déposé.

Par la suite, des transactions frauduleuses ont été réalisées avec ces comptes dans des commerces et guichets automatiques d’institutions bancaires de Laval, Saint-Eustache et Montréal.

Deux individus ont été observés sur certaines caméras de surveillance et ils sont à identifier.

Le premier est un homme à la peau pâle, portant des lunettes fumées, une veste à capuchon noire et un pantalon blanc. Il s’est présenté au guichet d’une institution financière du boulevard Dagenais, à Laval, dans la nuit du 4 au 5 octobre 2017.

Le second est un homme au teint basané, portant une veste de cuir noire et un chandail blanc. Il s’est présenté au guichet d’une institution financière du boul. Arthur Sauvé à Saint-Eustache, vers 13 h 20, le 7 octobre 2017.

Toute personne qui détiendrait des informations sur ces personnes est priée de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.