Publicité
12 décembre 2018 - 11:32

Musée Armand-Frappier

De nouvelles activités au Musée pour la relâche

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le Musée Armand-Frappier propose deux activités scientifiques et éducatives pour le relâche scolaire. Les enfants de 6 à 10 ans pourront participer aux camps de la relâche et les familles auront la possibilité de profiter de notre activité Enquête de diversité !

Camps scientifiques de la relâche scolaire du 4 au 8 mars 2019

Les enfants de 6 à 10 ans pourront participer aux camps scientifiques lors de la relâche scolaire.
Deux programmes seront proposés :

  • Les 6 à 8 ans participeront au tout nouveau programme biologie cellulaire. Ils auront pour mission d’aider Lucy, une cellule amnésique, à retrouver la mémoire. Pour y arriver, ils réaliseront diverses expériences de laboratoire : observation microscopique, suivi de croissance cellulaire ou encore expérience d’osmose et de diffusion.
  • Les 8 à 10 ans, le camp microbiologie sera proposé. Au programme : coloration et observation de microbes ainsi que fabrication d’aliments... à l’aide de ces êtres invisibles à l’œil nu.

Pour plus d'information ainsi que pour les inscriptions, visitez le musee-afrappier.qc.ca ou composez le 450 686-5641.

Activité familiale Enquête de diversité ! du 2 au 9 mars (sauf le 3 mars) 2019

En famille, enquêtez au Musée et découvrez les raisons et avantages qui expliquent la diversité chez les êtres vivants, dont l’humain. En participant à une quête à travers l'exposition Nous et les autres - Des préjugés au racisme et en réalisant au laboratoire l'activité Diversité sous la loupe, petits et grands apprécieront plus que jamais la diversité du vivant et auront le goût de prendre soin d’eux-mêmes et des autres... peu importe leur différence !

Les inscriptions débuteront le 15 janvier 2019. Pour plus d'information, musee-afrappier.qc.ca, 450 686-5641.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Oui

    Shatha abo alizz - 2019-01-05 15:04