Publicité
12 février 2019 - 13:16

Près du tiers des enfants lavallois à la maternelle sont vulnérables dans au moins un domaine de développement

Résultats de l’enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle

Par Salle des nouvelles

La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval diffuse aujourd’hui le portrait lavallois de la deuxième édition de l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) dans le cadre du lancement régional des Journées de la persévérance scolaire.

L’étude révèle qu’à Laval, 31,3 % des enfants commençant l’école primaire présentent une vulnérabilité dans au moins l’un des cinq domaines de développement, soit : la santé physique et le bien-être; les compétences sociales; la maturité affective; le développement cognitif et langagier; et les habiletés de communication et les connaissances générales. Il est important de soulever qu’à l’inverse, la vaste majorité des enfants lavallois ne sont pas considérés comme vulnérables.

Quelques statistiques

  • Parmi les enfants de maternelle vulnérables, dans une proportion de 41,8 %, les jeunes de moins de 5 ans et 9 mois sont les plus touchés, et ce, dans au moins un domaine de développement.
  • Les garçons (39,5 %) sont plus vulnérables que les filles (22,8 %).
  • Les enfants nés à l’extérieur du Canada (40,6 %) demeurent plus vulnérables que ceux nés au Canada (30,7 %). Toutefois, il est important de souligner que la vulnérabilité s’amenuise entre les deux groupes.

« Les indicateurs de vulnérabilité à la maternelle permettent, à la communauté lavalloise, de se mobiliser et d’élaborer des programmes qui répondent aux besoins des jeunes et de leur famille. En investissant dans le développement d’un enfant, considéré comme vulnérable aujourd’hui, on peut lui offrir un soutien professionnel et ainsi une chance de réussite quant à son parcours scolaire » précise le docteur Jean-Pierre Trépanier, directeur de santé publique du CISSS de Laval.

Laval pour ses enfants

Depuis l’EQDEM 2012, la région lavalloise s’est mobilisée et plusieurs initiatives ont été créées afin que les enfants progressent et s’intègrent pleinement au milieu scolaire. Par exemple, des ateliers de préparation à l’école ont été offerts dans tous les quartiers afin de favoriser une transition harmonieuse vers l’école, particulièrement chez les enfants n’ayant pas le français comme langue maternelle et n’ayant pas fréquenté régulièrement un service de garde éducatif à l’enfance.

De plus, l’implantation de l’approche Attention! Enfants en mouvement, dans les différents milieux de vie des enfants lavallois, a permis de créer un environnement favorable au développement moteur des jeunes, et ce, par le jeu actif.

Pour consulter le portrait Laval pour ses enfants, visiter le www.lavalensante.com
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.